Mon Wimbledon… par Maria Sharapova

maria-sharapova-wimbledon-grass-interview-memories-2004-title-fans-meeting-players

Après Petra Kvitova, c’est la Russe Maria Sharapova qui s’est confiée au site du tournoi de Wimbledon afin de partager ses souvenirs sur le gazon londonien. A la veille du début du troisième tournoi du Grand Chelem de l’année Maria Sharapova, récente vainqueur de Roland Garros, donne quelques conseils aux fans de tennis qui se rendrait à Wimbledon pour la première fois et révèle comment elle se relaxe entre deux match à Londres. (english version on Wimbledon website).

Mes conseils pour un fan qui assiste à Wimbledon pour la première fois : “Je suggèrerai d’aller à Wimbledon la première semaine, et même de préférence dans les tout premier jours. La majeur partie des matchs se jouent lors des premier jours, et vous pouvez aussi voit tous les joueurs s’entrainer à Aorangi Park. Quelques fois les entrainements sont plus intéressants que les matchs eux-mêmes car vous pouvez vraiment voir les coulisses, et la façon dont les joueurs se préparent pour le match. Si vous voulez voir les joueurs, je suggèrerai de trainer vers le court 18 car les joueurs passent par là pour aller des vestiaires aux courts d’entrainements. Et n’oubliez pas de manger un bol de fraises avec de la crème, ou d’emmener un stylo, vous en aurez besoin si vous voulez des autographes des joueurs.”

Mon premier souvenir de Wimbledon à la télévision ou sur place : “Mon premier souvenir de Wimbledon est quand je passais beaucoup de temps en Californie à m’entrainer avec Robert Lansdorp. C’est le moment où je regardais beaucoup de matchs de tennis car j’avais beaucoup de temps libre. Donc après m’entrainement je m’asseyais devant la télévision et je regardais Wimbledon. Je ne me souvient pas des joueurs que je regardais, mais je me souviens de tous le vert, et tout le gazon.”

La façon dont j’aime me relaxer entre deux matchs à Wimbledon : “Il y a beaucoup de restaurants et de cafés dans le village, et en général j’aime bien aller dans un des cafés. C’est un petit village très sympa, et il y a beaucoup de joueurs qui passent par-là, donc c’est très sympa de se balader dans une bonne atmosphère.”

Le joueur du passé que j’aimerai affronter sur le court central : “ Steffi Graf, ça serait le plus gros challenge sur gazon avec son slice et son jeu un peu vielle école.”

Mon premier souvenir en compétition à Wimbledon : “J’étais junior, et j’avais atteint la finale, que j’ai perdu. Mon meilleur souvenir est quand j’avais quitté le club, c’était juste après la fin de la finale homme, et c’était si silencieux, il n’y avait plus personne, et je me suis toujours souvenue de ça par ce que quelques années plus tard, j’ai remporté le titre, et j’ai repensé à cette finale junior et au fait que j’avais toujours voulu gagner ce titre féminin.”

Mon meilleur moment à Wimbledon : “Bien sûr le meilleur moment est de soulever ce trophée, et avoir l’opportunité d’aller au diner des champions, qui est une tradition à Wimbledon depuis de nombreuses années. C’était une expérience unique.”

Le match que j’aimerais avoir l’opportunité de rejouer à Wimbledon, et pourquoi : “Mon quatrième tour en 2003. Je me souviens que j’aurais vraiment pu remporter ce match. Si j’avais gagné, ça aurait été mon premier quart de finale dans un Grand Chelem. C’est un match que j’aurais aimé gagné.”

Ma tradition favorite à Wimbledon : “J’adore porter du blanc à Wimbledon car c’est vraiment unique parmi les tournois. C’est tellement différent de ce que nous portons le reste de l’année, et cela nous limite dans ce que nous pouvons porter à Wimbledon, donc cela veut dire que nous devons plus créatif avec les tissus, les formes… Nous essayons toujours d’ajouter un peu de couleur, mais c’est difficile car nous devons nous assurer que le blanc prédomine.”

Comment j’occupe mon temps durant une interruption due à la pluie : “En général je lis ou j’écoute de la musique. Ça peut être un moment très ennuyeux, et ça peut être très bruyant car il n’y a pas beaucoup d’endroit où aller durant les interruptions. Les vestiaires seront remplis de joueurs, donc si vous arrivez à vous assoir sur un canapé vous êtes très chanceux.”

Comment j’adapte mon jeu au gazon : “Il y a beaucoup de points rapides, donc on travaille pour s’adapter à cela. Vous travaillez sur votre service, votre retour, et vous essayez d prendre l’avantage dans le point le plus tôt possible.”

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mon Wimbledon… par Maria Sharapova »

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s