Roger Federer se prépare pour Brisbane, et parle de ses enfants…

roger-federer-pete-sampras-gael-monfils-iptl-india-fun-on-the-bench-tennis

Dans une interview qu’il a récemment accordée à Radio 4, sur la BBC, le champion de tennis Suisse Roger Federer avoue qu’il ne sait pas s’il serait toujours en train de jouer si les organisateurs le «programmaient sur le court 4 tous les jours…». Federer s’est également exprimé sur ses enfants et la conduite qu’il avait l’intention de tenir quant à un possible avenir dans le tennis pour eux…

Actuellement à Dubaï afin de s’entrainer et peaufiner sa préparation pour la saison 2015, c’est lors d’une Interviewé réalisée par Radio 4 sur la BBC que Roger Federer s’est livré à quelques confidences, et ce à quelques jours de son début de saison (le 5 janvier au tournoi de Brisbane, en Australie). «Je suis chanceux de continuer à jouer sur le court central (de façon générale), et souvent en prime time. Pour être honnête, je ne sais pas si je serais toujours en train de jouer s’ils (les organisateurs des tournois) me programmaient sur le court 4 tous les jours… Cela serait difficile pour moi, qui ait joué sur tous les courts les plus merveilleux du monde.»

Le Suisse a également livré sa vision du rôle des parents sportifs par rapports à leurs enfants : «Le soutien et les conseils des parents sont très importants, pour comprendre que c’est un privilège de s’entraîner et de jouer des tournois. La moindre chose qu’un enfant peut faire, c’est de donner son meilleur et d’avoir la meilleure attitude. Mais dans le même temps, les parents doivent laisser leur enfant et son entraîneur respirer, pour qu’ils puissent bien travailler.» Pour autant Roger Federer, dont l’épouse, Mirka, a accouché de deux nouveaux jumeaux, Leo et Lenny en mai dernier – après Myla Rose et Charlène Riva – avoue ne pas savoir «si les enfants vont jouer un jour à haut niveau au tennis. Honnêtement, je pense que cela dépend de comment les choses vont se passer quand nous allons nous installer en Suisse, quel sport ils vont choisir.»

roger-federer-gael-monfils-rohan-bopanna-sania-mirza-ana-ivanovic-fabrice-santoro-iptl-selfie-fun roger-federer-novak-djokovic-tennis-father-talk-champions-legends-iptl-smile iptl-indian-aces-selfie-tennis-sania-mirza-roger-federer-fabrice-santoro-cedric-pioline

Roger Federer entre famille et entrainement

Roger-Federer-interview-lindt-Le-Matin-offcourt-family-training-preparation-new-season

A quelques jours du début de la saison 2014, Roger Federer, qui jouera pour la première fois le tournoi de Brisbane, a accordé une très longue interview au quotidien Suisse Le Matin à propos de sa fondation, sa famille… de sa vie hors des courts pour résumer. Le tournoi de Brisbane débutera le 29 décembre et après une préparation intense à Dubaï, avec entres autres une semaine passée aux côtés de Stefan Edberg, Federer semble prêt à retrouver son meilleur niveau, comme le confie son préparateur physique Pierre Paganini.

A quoi peut bien ressembler la journée d’entrainement typique de l’un des plus grands joueurs de tennis de tous les temps ? C’est le préparateur physique de Roger Federer, Pierre Paganini, qui nous donne la réponse. Et force est de constater que les journées sont bien remplies. «Se lever, prendre le petit déjeuner, puis généralement d’abord un traitement sous la forme d’un massage ou d’exercices de prophylaxie avec le physiothérapeute (Stéphane Vivier). Roger doit en faire beaucoup, beaucoup plus que par le passé. Après tout, il a 32 ans et a plus de 1100 matchs dans Lire la suite

Roger Federer : « La Suisse m’a manqué »

Roger Federer interview René Stauffer

Roger Federer arrive bientôt à la fin de 7 semaines de repos sans tournoi. Le Suisse a profité de cette pause pour accorder une interview à René Stauffer pour le Tages Anzeiger. Le champion parle notamment du temps qu’il passe en Suisse avec sa famille mais aussi de sa participation au tournoi de Bâle. Ci-dessous quelques extraits de cette interview…

Vous êtes au milieu de presque 2 mois de repos. Que faites-vous durant ce temps ?
Tout d’abord je récupère des tournois de Rotterdam, Dubai et Indian Wells. J’ai eu de courtes vacances, mais après déjà 9 jours j’ai recommencé à travailler. Je ne veux pas rester à rien faire pendant 3 semaines. Je suis en Suisse depuis un petit moment maintenant et je fais de l’entrainement physique, j’ai aussi recommencé à jouer au tennis.

Comment va votre dos qui vous a beaucoup embêté à Indian Wells, particulièrement dans votre 1/4 de finale contre Rafael Nadal ?
Je suis satisfait et je peux à nouveau tout faire. Mais ça a pris plus de temps que je ne le pensais. Je suis heureux de pouvoir de nouveau m’entrainer et jouer au tennis. A Indian Wells tout s’est enchainé très vite. Je n’avais pas pu récupérer suffisamment de mon match contre Wawrinka et contre un joueur comme Nadal vous ne pouvez pas gagner dans de telles conditions. Je ne sais pas à combien de % j’étais physiquement. Je voulais juste essayer. Le repos est venu au bon moment.

Cela fait longtemps que vous n’êtes pas resté aussi longtemps en Suisse. Appréciez-vous cela ?
Absolument. La Suisse m’a manqué l’année dernière. C’est super de pouvoir jouer dans la nature avec les jumelles et d’être là avec mes amis et ma famille et Lire la suite