Pierre Paganini : « Roger Federer a la capacité de jouer encore plusieurs années »

roger-federer-chinese-new-year-dubai-firework-photo-suiterer-black-suit-gentlemen-swiss-maestro

Roger Federer disputera la semaine prochaine le tournoi de Dubaï, et a tout récemment ajouté le tournoi d’Istanbul à son calendrier. Et si Roger Federer est toujours aussi affûté à 33 ans et après tant d’années sur le circuit ATP, et qu’il a disputé à Melbourne son 61ème tournoi du Grand Chelem d’affilée, série et record en cours, il le doit en grande partie à Pierre Paganini. Préparateur physique du Bâlois depuis 2000 et de Stan Wawrinka depuis 2002, le Vaudois est la référence dans ce domaine. Afin d’en savoir un peu plus sur les secrets de Pierre Paganini et Roger Federer, le site Suisse RTSsport.ch a réalisé une interview du Vaudois juste avant le dernier l’Open d’Australie.

RTSsport.ch: Comment s’est déroulée la préparation physique hivernale pour Roger Federer ?
PIERRE PAGANINI: Elle fut plus courte que d’habitude en raison de la longueur de la saison 2014. Il a fallu trouver le bon dosage entre récupération, travail et conservation du rythme des entraînements de la saison précédente. On a tout de même eu 3 semaines à disposition, réparties entre Dubaï et Zurich. Mais durant cette période, il y a eu les exhibitions en Inde et à Zurich ainsi que des jours de congé pour récupérer.

Donc une préparation plus foncière aura lieu en février ?
Oui, exactement. Mais je pense plutôt qu’elle se déroulera en février ainsi qu’en avril. Je dois encore en discuter avec Roger. Ce sera une période de 3-4 semaines de volume globale de travail. Il y a deux façons de procéder: on peut faire un Lire la suite

Roger Federer entre famille et entrainement

Roger-Federer-interview-lindt-Le-Matin-offcourt-family-training-preparation-new-season

A quelques jours du début de la saison 2014, Roger Federer, qui jouera pour la première fois le tournoi de Brisbane, a accordé une très longue interview au quotidien Suisse Le Matin à propos de sa fondation, sa famille… de sa vie hors des courts pour résumer. Le tournoi de Brisbane débutera le 29 décembre et après une préparation intense à Dubaï, avec entres autres une semaine passée aux côtés de Stefan Edberg, Federer semble prêt à retrouver son meilleur niveau, comme le confie son préparateur physique Pierre Paganini.

A quoi peut bien ressembler la journée d’entrainement typique de l’un des plus grands joueurs de tennis de tous les temps ? C’est le préparateur physique de Roger Federer, Pierre Paganini, qui nous donne la réponse. Et force est de constater que les journées sont bien remplies. «Se lever, prendre le petit déjeuner, puis généralement d’abord un traitement sous la forme d’un massage ou d’exercices de prophylaxie avec le physiothérapeute (Stéphane Vivier). Roger doit en faire beaucoup, beaucoup plus que par le passé. Après tout, il a 32 ans et a plus de 1100 matchs dans Lire la suite

Roger Federer : « La Suisse m’a manqué »

Roger Federer interview René Stauffer

Roger Federer arrive bientôt à la fin de 7 semaines de repos sans tournoi. Le Suisse a profité de cette pause pour accorder une interview à René Stauffer pour le Tages Anzeiger. Le champion parle notamment du temps qu’il passe en Suisse avec sa famille mais aussi de sa participation au tournoi de Bâle. Ci-dessous quelques extraits de cette interview…

Vous êtes au milieu de presque 2 mois de repos. Que faites-vous durant ce temps ?
Tout d’abord je récupère des tournois de Rotterdam, Dubai et Indian Wells. J’ai eu de courtes vacances, mais après déjà 9 jours j’ai recommencé à travailler. Je ne veux pas rester à rien faire pendant 3 semaines. Je suis en Suisse depuis un petit moment maintenant et je fais de l’entrainement physique, j’ai aussi recommencé à jouer au tennis.

Comment va votre dos qui vous a beaucoup embêté à Indian Wells, particulièrement dans votre 1/4 de finale contre Rafael Nadal ?
Je suis satisfait et je peux à nouveau tout faire. Mais ça a pris plus de temps que je ne le pensais. Je suis heureux de pouvoir de nouveau m’entrainer et jouer au tennis. A Indian Wells tout s’est enchainé très vite. Je n’avais pas pu récupérer suffisamment de mon match contre Wawrinka et contre un joueur comme Nadal vous ne pouvez pas gagner dans de telles conditions. Je ne sais pas à combien de % j’étais physiquement. Je voulais juste essayer. Le repos est venu au bon moment.

Cela fait longtemps que vous n’êtes pas resté aussi longtemps en Suisse. Appréciez-vous cela ?
Absolument. La Suisse m’a manqué l’année dernière. C’est super de pouvoir jouer dans la nature avec les jumelles et d’être là avec mes amis et ma famille et Lire la suite