Interview avec… Mona Barthel

Crédit photo : @Tennisandco

Crédit photo : @Tennisandco

Elle est l’une des nombreuses talentueuses joueuses Allemandes sur le circuit WTA, et alors qu’elle vient tout juste de débuter sa saison 2016 à Auckland il y a quelques jours, Mona Barthel a très gentiment pris un peu de son temps pour répondre à mes questions. Après un début plutôt difficile et malchanceux à cause des maladies et des blessures en 2015, Mona a eu une solide seconde partie d’année et compte bien garder ce bon niveau pour l’ensemble de la saison 2016. Malheureusement, Mona n’a pas été très chanceuse pour son premier match de la saison à Auckland, mais avec la santé et un peu de confiance, Mona et son jeu élégant peut avoir de bonnes attentes et les choses pourraient bien rapidement aller de nouveau dans le bon sens ! A part ça, Mona Barthel parle aussi ici de sa situation de coaching, sa personnalité créative, et de pleins d’autres choses 🙂 (English version is here)

Tout d’abord, après une longue saison j’espère que tu as profité d’un repos et de vacances bien mérités… Tu viens maintenant de débuter ta saison 2016… comment s’est passé ton intersaison et te sens-tu prête à 100% ?
J’ai eu une bonne intersaison où je me suis principalement entrainée à la maison. C’était vraiment bon d’avoir ce moment pour se recharger avant la nouvelle saison. Je pense que j’ai fait quelques bons progrès et je suis prête pour les nouveaux challenges.

Tu as été plutôt malchanceuse avec les maladies et les blessures en 2015 malheureusement, mais tu as tout de même réussi à finir l’année dans le top 50… Quels sont tes objectifs pour cette nouvelle saison ?
Tout d’abord de rester en bonne santé ! C’est la chose la plus importante. Et dans un deuxième temps j’aimerais jouer une saison entière à un bon niveau constant. J’ai eu une bonne seconde partie d’année en 2015 et je voudrais Lire la suite

Questions à Mona Barthel

Crédit photo : @Tennisandco

Crédit photo : @Tennisandco

Alors qu’elle est sur le point de commencer sa saison 2014 à Auckland dans seulement quelques jours, Mona Barthel a très gentiment pris une partie de son temps pour répondre à mes questions pour ce blog il y a une semaine. La talentueuse Allemande parle notamment de son intersaison, son jeu, mais aussi de la conception de site web et de la couture. (English version)

Tout d’abord, après une longue saison vous avez sûrement profité de vacances bien méritées… Vous vous entrainez maintenant pour la prochaine saison, comment se passe votre préparation à l’heure actuelle ?
Ma préparation se passe très bien, j’ai travaillé vraiment dur et suis satisfaite des progrès que j’ai accomplis. Je suis vraiment impatiente de disputer les prochains tournois et de jouer quelques matchs.

Quel(s) compartiments de votre jeu pensez-vous devoir encore le plus améliorer ?
Pour moi les choses les plus importantes à améliorer sont mon service et ma consistance. Je pense que j’ai déjà un bon service, mais je sens que j’ai encore beaucoup d’améliorations à faire dans Lire la suite

Interview Fed Cup avec Mona Barthel

Mona Barthel fed cup interview

Sélectionnée pour la première fois de sa jeune
carrière en Fed Cup, l’Allemande Mona Barthel a accordé une interview au site
internet Abendblatt.de à la veille de la rencontre face à la Serbie à Stuttgart.  Here is the original version et ci-dessous la
traduction…

Félicitations Mlle Barthel, vous pouvez finalement célébrer votre 1ère
sélection en Fed Cup. Vous êtes actuellement la numéro 2 allemande dernière
Angelique Kerber. Espériez-vous cette nomination ?
Bien sûr. Je serais très heureuse de jouer. Je suis très fier d’avoir le
privilège d’être ici. Pour moi c’est une super expérience, peu importe si je
joue ou pas.

Vous auriez déjà pu vivre cette expérience au mois de février. Mais vous
aviez renoncé pour le 1er tour face à la France parce que ça ne collait pas
avec votre calendrier. Pourquoi est-ce que cela colle mieux maintenant ?
Ça a été un vrai gâchis. J’ai annulé pour des raisons personnelles que je ne
veux pas expliquer. Ça a été une décision compliquer, particulièrement parce
que j’avais gagné à Paris juste avant la rencontre et que j’étais dans une
bonne forme. C’est pourquoi mon refus a été tant discuté par les gens.

Avez-vous été surprise par les réactions négatives, et avez-vous eu peur que
la capitaine Barbara Rittner ne veuille par conséquent plus vous nominer pour
les prochaines rencontres ?
Non, ce n’étais pas une décision contre l’équipe. Au contraire, j’adore jouer
pour l’équipe et sentir cette atmosphère spécial et Lire la suite

60 secondes avec Mona Barthel

Mona Barthel, jeune joueuse allemande très talentueuse s’est prêtée au petit jeu des questions réponses pour le site thetennisspace.

>>> for english speaker <<<

L’actrice que j’aimerai voir jouer mon rôle dans un film à propos de ma vie : Taylor Swift.
Si je n’étais pas une joueuse de tennis, je serais : J’aimerai être une étudiante dans une université célèbre comme Oxford, Harvard ou Yale.
Je ne voyage jamais vers un tournoi sans : Mon ordinateur.
Ville préférée sur le circuit : New York (Manhattan)
Restaurant préféré sur le circuit : Je préfère me faire à manger moi-même, mais sinon j’ai bien les cheesecake.
Magasin préféré sur le circuit : Les magasins à Manhattan.
Dernier endroit où je suis parti en vacances : Chez moi à Neumünster, je suis toujours heureuse de passer du temps chez moi.
Dernier livre que j’ai lu : Warrior of the Light.
Dernier film que j’ai vu : Intouchables dans un cinéma avec des amis.
Le dernier album que j’ai écouté : Rihanna, Talk That Talk.
Le dernier repas que j’ai préparé : Pancakes avec des pommes.
La dernière fois que j’ai été reconnue en public : L’autre jour dans un supermarché.
La dernière fois que j’ai cassé une raquette : Quand j’avais 13 ans, j’ai lâché ma raquette alors que je servais, elle est tombée et s’est cassée.
Gazon, dur ou terre battue ? J’adore jouer au tennis sur toute les surfaces.
Chaud ou froid ? Chaud.
Sable ou neige ? Sable.
Etre invisible ou voler ? Voler.
Si je gagne à la loterie je fais: Je m’achèterais une maison en Suède ou à Londres. Je donnerais le reste à différent instituts de recherche contre le cancer.