WTA – ASB Classic Auckland 2015

venus-williams-wta-auckland-trophy-ceremony-happy

Infos sur le tournoi

Le seul évènement se tenant en Nouvelle Zélande dans le calendrier de la WTA est l’ASB Classic qui se déroule dans la ville d’Auckland, aussi connue sous le nom de Ville des Voiles. Il s’agit de l’un des quelques tournois permettant de peaufiner sa préparation pour l’Open d’Australie qui débutera le 19 janvier prochain. L’année passée c’est la Serbe Ana Ivanovic qui s’était imposée en finale face à Venus Williams. Un titre dès le premier tournoi de l’année qui avait lancé Ana Ivanovic sur de bonnes bases et lui a permis de terminer l’année à la 5ème place mondiale. Cette édition 2015 aura pour principales têtes de séries Caroline Wozniacki, Venus Williams et Barbora Zhalavova Strycova

tableau de simple / singles draw  <<< cliquez ici >>>  tableau de double / doubles draw

>>>  Schedule of the day  <<<

Le résultat de la finale

Venus Williams (USA)  bat  Caroline Wozniacki (DEN)  2-6 6-3 6-3

Les résultats des demi-finales

Venus Williams (USA)  bat  Lauren Davies (USA)  6-0 6-3
Caroline Wozniacki (DEN)  bat  Barbora Zahlavova Strycova (CZE)  6-4 6-4

auckland-festival-of-tennis-new-zealand-practice-session-elena-vesnina-marina-erakovic auckland-players-party-red-carpet-caroline-wozniacki-dress-asb-classic auckland-asb-classic-tennis-practice-session-julia-goerges-anna-lena-groenefeld-german-doubles-team

Lucie Safarova victorieuse à Quebec !

Lucie Safarova Challenge Bell trophy in Quebec

La Tchèque Lucie Safarova s’est imposée avant-hier 6-4 6-3 face à la Néo-Zélandaise Marina Erakovic en finale du tournoi de Québec, au Canada. Après 5 années sans le moindre trophée Safarova renoue donc avec le succès et remporte ainsi avec le Challenge Bell le 5ème titre de sa carrière.

En conférence de presse c’est une Lucie Safarova heureuse qui s’est exprimées face aux journalistes : « Ça s’est joué sur peu de points aujourd’hui, mais j’ai été plus constante dans mon jeu et plus agressive, et je pense que pour ça que j’ai gagné ce match. Ma stratégie était d’essayer d’aller sur son revers et d’essayer d’utiliser mes frappes de gauchère quand je le pouvais. J’étais un peu nerveuse à la fin parce que ça faisait si longtemps que je n’avais plus remporté un titre WTA. Je voulais vraiment remporté ce trophée aujourd’hui, donc c’est super que j’ai réussi à le faire. J’espère que je ne devrais pas attendre 5 nouvelles années avant le prochain maintenant ! »

Lucie Safarova smile with her Challenge Bell trophy in Quebec Lucie Safarova and coach Rob Steckley after success in Quebec Lucie Safarova and Challenge Bell tournament director during trophy ceremony

Pavlyuchenkova et Safarova titrées à Madrid !

Pavlyuchenkova et Safarova titrées à Madrid

Anastasia Pavlyuchenkova et Lucie Safarova ont connu une semaine de rêve au Mutua Madrid Open. Et celle-ci s’est couronnée hier par une superbe victoire en double 6-2 6-4 en finale du tournoi face à Cara Black et Marina Erakovic, deux excellentes spécialistes de la discipline. Il s’agit là du 2ème titre remporté par la paire Russo-tchèque après celui de Charleston l’année dernière. 

« Nous sommes si heureuses.  Je suis déjà en train de danser et de chanter ! » a déclaré Pavlyuchenkova lors de la conférence de presse. « C’est incroyable. C’est vraiment important pour nous car nous avons travaillé si dur ensemble, et finalement nous avons gagné un gros tournoi. Nous étions vraiment concentrées aujourd’hui parce que lors des derniers matchs nous étions aussi en position de conclure plus facilement, mais nous avons perdu un peu notre concentration et commis quelques fautes directes. C’est un petit peu arrivé aujourd’hui mais nous avons appris de nos erreurs et réussi à conclure ce match. Martina est géniale, et Lucie et moi avons beaucoup progressé en double grâce à elle. Elle nous a donné des super conseils. »

« C’est la 2ème saison que nous jouons ensemble et j’ai toujours apprécié jouer avec Anastasia, » a commenté Safarova. « Nous sommes aussi de super amies, alors c’est toujours un plaisir de jouer en double ensemble. Et voici la réaction de la Tchèque sur sa page Facebook : « 1er vraiment gros titre en double!! Yahoo!! 🙂 Merci à ma partenaire Nastia et Martina Hingis pour cette super semaine! J’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres qui vont venir!! 🙂 »

Mon premier Roland… Victoria Larrière

Voici un petit article concernant une espoire du tennis français, Victoria Larrière, qui est paru durant le tournoi de Roland Garros et que je n’avais pas encore publié sur le blog.

Aujourd’hui, c’est Christian, le grand-père, qui est content. Après avoir promené sa petite-fille dans les allées du stade de la Porte d’Auteuil plusieurs années durant, le vieil homme de 78 ans la retrouve pour la première fois à l’affiche du programme de la première semaine de Roland-Garros. La prédiction « un jour toi aussi tu joueras peut-être Roland-Garros », qu’il lui soufflait jadis dans l’oreille du haut des tribunes du Suzanne-Lenglen, s’est donc réalisée. Quoi de plus sacré en effet que de jouer Roland-Garros lorsque l’on est Française ? « Si je devais en choisir un, c’est le Grand Chelem que j’aimerai vraiment gagner un jour », avoue la 175e mondiale, la tête remplie de souvenirs de ces journées ensoleillées passées dans les allées de Roland. « On venait tous les ans deux ou trois jours en première semaine. J’adorais voir jouer Fabrice Santoro, il me faisait délirer car il rendait ses adversaires complètement dingues. J’aimais bien aussi Maria Sharapova, parce qu’elle était trop jolie et qu’on avait le sentiment de voir une grande poupée jouer au tennis. »

Entraînée par son père, Bernard, depuis sa plus tendre enfance à l’Olympique Cabriès Calas dans les Bouches-du-Rhône, Victoria s’est projetée ainsi au fil des ans, sur cette terre ocre, sans pression, mais avec envie. Aujourd’hui, « j’ai un peu l’impression que je vais jouer à la maison. Je connais tous les recoins du stade. Je me sens à l’aise ici. C’est agréable et cela permet de désacraliser un peu les choses… »

D’autant qu’en plus des diverses éditions des championnats de France organisées chaque année sur la terre de Roland (elle y atteint la finale des 13-14 ans en 2005 et des 17-18 ans en 2008), la demoiselle au pétillant sourire a également fait ses gammes à deux reprises dans le tournoi junior. « J’avais 14 ans et j’étais assez impressionnée. C’était mon premier contact avec de grands joueurs. Je marchais la tête baissée et je n’osais même pas aller dans les vestiaires par peur de déranger. » Depuis, l’adolescente s’est muée en jeune femme et la joueuse a appris à aimer la terre. « Jusqu’à présent je ne m’étais pas vraiment entrainée sur cette surface. C’est la première année que l’on fait une vraie préparation sur terre… J’aime vraiment ça. Tactiquement, il faut davantage réfléchir, et puis il y a les glissades, les amorties, c’est plus un jeu en fait. »

Plus à l’aise aussi avec les stars de sa discipline, la n°12 Française n’a pas hésité à participer à la journée des enfants, samedi, lors d’un match d’exhibition face à la Néo-Zélandaise Marina Erakovic. « C’était un peu les balles à blanc avant les balles réelles. » Aujourd’hui, face à la tête de série n°16, Victoria espère surtout gagner en expérience. « Ce n’est jamais facile de jouer une tête de série, mais c’est un peu le genre de match que je voulais, elle a un jeu assez franc, c’est le jeu que j’aime bien. Je vais essayer de me faire plaisir et jouer à fond. » Dans les gradins, aux côtés de sa mère et de son petit frère, papy Christian devrait savourer.

Très bon article qui provient du site de Roland Garros

Le titre pour Vesnina et Erakovic !!!

Le-titre-pour-Elena-Vesnina-et-Marina-Erakovic

Hier à Linz avait lieu la finale du double dame qui opposait la paire Vesnina/Erakovic à la paire Goerges/Gronefeld. Au final c’est la russe associée à sa partenaire kiwi qui se sont imposées 7-5 6-1.

Pour leur première association on peut dire que les deux jeunes femmes se sont plutôt bien entendues. Elles n’auront en effet été inquiétées que par la paire Garrigues/Pavlyuchenkova qui les avaient poussées au super tie break en quart de finale (4-6 6-3 10-6)

Réaction d’Elena : « Ca a été un match difficile, avec beaucoup de points décisifs, mais nous les avons bien négociés, merci à tous pour votre soutien ! »