A la découverte du métier de… kinésithérapeute au sein de la WTA, avec Erin Cubick

WTA-physiotherapist-getting-to-know-interview-trainer-on-court-maria-sharapova-wimbledon

Nouvel épisode dans ma série d’interviews permettant de découvrir le travail des personnes qui évoluent autour des joueurs et joueuses de tennis. Après le métier de PR manager et celui d’arbitre de chaise, j’ai décidé de m’intéresser au métier de kinésithérapeute, aussi connu sous le nom de physio ou trainer. Souvent oubliés et dans l’ombre, ces personnes effectuent pourtant un travail aussi passionnant qu’important pour aider les athlètes à atteindre la performance optimale. Et pour en savoir plus sur le métier de kinésithérapeute, je tiens à remercier chaleureusement la WTA et Erin Cubick, responsable du département de la Science du Sport et de la Médecine au sein de la WTA d’avoir pris le temps de répondre à mes questions afin de vous faire découvrir son métier.

Tout d’abord quelles sont les missions d’un kinésithérapeute à la WTA ?
Au sein du département de la Science du Sport et de la Médecine, nous offrons à tous nos athlètes la meilleure qualité et les plus complets des soins, avec un accent mis sur la prévention. Nous nous efforçons de minimiser les blessures, de promouvoir la sécurité globale, la santé, et le bien-être, et d’aider les athlètes à atteindre la performance optimale. Guidé par cette philosophie, le département de la Science du Sport et de la Médecine contribue à la position de leader de la WTA au niveau mondial pour le sport féminin.

A quoi ressemble une journée typique sur le circuit ?
Dans la matinée, le staff du département de la Science du Sport et de la Médecine se réunit pour discuter de tous les athlètes qui jouent un match ce jour-là. Nous parlons aussi de toutes les joueuses qui ont un souci médical pertinent que nous devons aborder. Nous commençons notre journée dans la salle de Lire la suite