A la découverte du métier de… coach de tennis, avec Jérôme Adamec

jerome-adamec-coach-tennis-barbora-strycova-interview-majorque

Crédit photo : @jeromeadamec

Nouvel épisode dans ma série d’interviews permettant de découvrir le travail des personnes qui évoluent autour des joueurs et joueuses de tennis sur les circuits WTA et ATP. Après le métier de PR manager, celui d’arbitre de chaise, ou encore celui de kinésithérapeute j’ai décidé pour ce nouvel article de m’intéresser au métier d’entraineur. Souvent oubliées et dans l’ombre de leur joueurs et joueuses, ces personnes effectuent pourtant un travail aussi passionnant qu’important pour aider les athlètes à atteindre leur plein potentiel et délivrer des performances optimales. Et pour en savoir plus sur le métier de coach, je tiens à remercier très chaleureusement Jérôme Adamec d’avoir pris le temps de répondre à mes questions afin de vous faire découvrir son métier. Jérôme Adamec est notamment le coach de Barbora Strycova qui a fait un bond de près de 200 places sous sa houlette pour atteindre le meilleur classement de sa carrière avec une 20ème place à la WTA. Et grâce à lui j’espère que vous allez en apprendre un peu plus sur un métier pas si rêvé que cela 🙂

Bonjour Jérôme, tout d’abord je suppose qu’il y a plusieurs façons de devenir coach de tennis, mais y-a-t-il quelques diplômes ou qualifications clés ?
J´ai un BE (ndlr : Brevet d’Etat) tennis français et une licence STAPS (ndlr : Sciences et techniques des activités physiques et sportives) mais aucun diplôme n´est requis pour être coach de tennis.

Vous voyagez beaucoup, combien de temps passez-vous loin de chez vous ? Et le coach a-t-il son mot à dire lorsque le joueur ou la joueuse établit son calendrier ?
Beaucoup trop 🙂 De l´ordre de 30 semaines à l´année.
Oui! bien sûr, le coach a son mot à dire. En tout cas, dans notre relation avec Barbora on discute régulièrement du planning et prenons les Lire la suite

Getting to know the job of… tennis coach, with Jerome Adamec

jerome-adamec-tennis-coach-barbora-strycova-majorca-interview

Crédit photo : @jeromeadamec

New episode in my series of interviews to discover the job of people who are working around the professional tennis players on the WTA and ATP world tours. After the jobs of PR manager, ball kids, or physiotherapist I decided to focus on the profession of tennis coach. Often forgotten, these people are making an exciting and really important work behind the scenes to help athletes to reach their full potential and achieve optimal performances. And to learn more about the profession of tennis coach, I would like to express my warmest thanks to Jérôme Adamec to have taken the time to answer my questions to let you discover his job. Jérôme Adamec has coached several players, including Barbora Strycova who jump up from approximately 200 place under his guidance to reach the best ranking of her career with a 20th spot at the WTA ranking. And thanks to him, I hope you will learn a bit more about a job which is not always a dream job 🙂

Hello Jerome, first of all, I guess there is many ways to become tennis coach, but is there some key qualifications ?
I have a French tennis BE (editor’s note: Brevet d’Etat) and a STAPS (editor’s note: Science and technique of physical activities and sports) degree, but no specific certificate is required to be a tennis coach.

You travel a lot, how many time are you away from home ? And does the coach has his word to say when the player make his own schedule ?
Too many 🙂 Approximately 30 weeks per year.
Yes! Of course, the coach has his word to say. At least, in our collaboration with Barbora we regularly talk about the schedule and take Read more…

Questions à Barbora Zahlavova Strycova

barbora-zahlavova-strycova-questions-funny-off-court-picture

Crédit photo : Archives personnelles de Barbora Strycova

Notamment quart de finaliste à Wimbledon, la Tchèque Barbora Zahlavova Strycova a connu une très belle saison 2014. Et depuis qu’elle travaille chaque semaine de l’année avec son coach Français Jérôme Adamec (consulter son site web) qui l’accompagne, la joueuse originaire de Pilsen est passée de la 190ème à la 25ème place mondiale, le tout en moins de 2 ans. Alors qu’elle a entamé sa préparation pour la saison 2015 il y a maintenant 2 semaines, Barbora Zahlavova Strycova a très gentiment accepté de répondre à mes questions afin de revenir sur la saison passée, son jeu atypique, mais aussi le tennis Tchèque en général. (english version)

Tout d’abord, après une longue saison vous avez sûrement profité de vacances bien méritées… Vous vous entrainez maintenant pour la prochaine saison, comment se passe le début de votre préparation ?
Oui j’ai eu de bonnes vacances. J’ai profité de mon repos avec mes amis et ma famille. J’ai commencé à retravailler il y a deux semaines. C’est difficile mais ça se passe plutôt bien. J’ai encore quelques semaines pour être dans ma meilleure forme.

Avec un peu de recul, comment jugez-vous votre saison 2014 ? Avec le meilleur classement de votre carrière en simple vous êtes plutôt satisfaite j’imagine ?
Je la juge de façon très positive. C’était une très bonne saison. Nous avons travaillé dur pour que j’atteigne le niveau que j’ai actuellement. Il y a toujours des choses à améliorer, mais être 25 mondiale est une très bonne étape pour continuer à travailler sur mon jeu et sur moi-même pour Lire la suite

Barbora Zahlavova Strycova caused the sensation !

barbora-zahlavova-strycova-wimbledon-li-na-win-upset-happy-interview-czech-tennis-player

The Czech Barbora Zahlavova Strycova produced the performance of her career to beat the world number two Li Na 7-6 7-6 in the third round of Wimbledon on Friday. It was the first top 10 win of her career for Barbora Zahlavova Strycova. (version française à la fin de l’article)

Barbora Zahlavova Strycova caused the sensation of Wimbledon so far by sending second seed Li Na crashing out in the third round. At the age of 28 Barbora Zahlavova Strycova is maybe playing the best tennis of her career since few months. With her coach, the French Jerome Adamec, she brings a new dimension to her game. The Czech hasn’t an usual game and has no fear do to some serve and volley, come to the net or use a lot of dropshots. And thanks to her technical Read more…