Eugenie Bouchard à la recherche du succès perdu

eugenie-bouchard-recherche-succes-court-tennis-wta-interview-fan-access-hour - Copie

Crédit photo : @WTA

Depuis le début de la saison la Canadienne Eugenie Bouchard est en difficulté. Les tournois se suivent et se ressemblent malheureusement pour la pépite annoncée du tennis Canadien. Après une année 2014 pleine de succès les résultats peines à venir en 2015 et les changements de coach ne semblent pas changer la donne pour Eugenie Bouchard. Alors la Canadienne peut-elle revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir connu la joie des demi-finales en Grand Chelem à l’Open d’Australie et à Roland Garros et même une finale à Wimbledon, les choses ont bien changé pour Eugenie Bouchard en cette année 2015. En effet, depuis ses deux défaites face à Petra Kvitova à Wimbledon et Wuhan quelques semaines plus tard, la Canadienne n’est plus la même. Passée de la position du chasseur qui n’a rien à perdre à celle du chassé qui doit tenir son rang, la pression semble un peu trop grande pour la joueuse originaire de Westmount. Pour tenter de changer les choses Eugenie Bouchard s’est séparée de son coach Nick Saviano pour rejoindre le Français Sam Sumyk. Mais l’entente et les méthodes du coach Français n’ont pas été suffisantes pour la Lire la suite

Eugenie Bouchard, belle des courts…

eugenie-bouchard-belle-hello-canada-entretien-fun-sexy-glamour-robe

La jeune joueuse de 20 ans a fait la une des journaux locaux l’été dernier lorsqu’elle est devenue la première Canadienne à atteindre la finale de Wimbledon. Et la semaine dernière c’est dans une édition spéciale Noël « Winter Wonderland » du magazine Hello ! Canada que la perle de Westmount est apparue plus glamour et sexy que jamais. (English version)

Et à cette occasion Genie Bouchard a dévoilé ses plans pour les vacances de Noël. Et il n’y aura pas d’ours polaire ou de plage de sable au programme, mais un bon repas de famille : “J’adore quand nous sommes tous ensemble en famille et que nous mangeons jusqu’à nous n’ayons plus faim !” Mais Eugenie Bouchard s’est également confiée au magazine afin de révéler quelques faits amusant la concernant, voyez plutôt… Lire la suite

Eugenie Bouchard se sépare de Nick Saviano

eugenie-bouchard-split-up-with-coach-tennis-basketball-racket-fun-off-court

Comme la plupart des joueuses de la WTA, la Canadienne Eugenie Bouchard a terminer ses vacances et reprend donc l’entrainement. Malgré une blessure qui l’a contraint de déclarer forfait pour l’IPTL Eugenie Bouchard devrait de nouveau faire parler d’elle la saison prochaine. Mais ce sera sans la collaboration de Nick Saviano.

Plusieurs coachs rêvent sûrement de succéder à Nick Saviano, dont l’association avec Eugenie Bouchard est terminée. L’entraîneur l’a annoncé lundi sur son site web : «  Aider Genie à passer d’ambitieuse joueuse de 12 ans à cinquième meilleure au monde a été un parcours excitant, mais Genie et moi avons décidé que le mieux pour nous était d’arrêter notre relation joueuse-entraîneur et de suivre chacun des directions différentes en 2015. » À la même époque l’an dernier, Eugenie Bouchard avait aussi changé d’entraineur en rompant son association avec Nathalie Tauziat. Mais cette fois le changement est plus important. Alors pourquoi cette rupture?

Nick Saviano dirige une académie de tennis à Plantation en Floride et a peu de temps pour voyager. De son côté Eugenie Bouchard cherche un encadrement à plein temps. Saviano l’a accompagnée dans les tournois du Grand Chelem, où elle a obtenu ses meilleurs résultats cette année, mais il était moins présent dans les autres compétitions, où elle a souvent eu des difficultés. De plus Bouchard a bien l’intention de continuer de progresser et rester au plus haut niveau pour la saison 2015, comme elle l’a dit après avoir reçu le prix de la joueuse ayant le plus progressé cette saison : « Je suis fière de recevoir ce prix ! Merci d’avoir voté pour moi ! Mon but est de m’améliorer chaque jour, et je pense que j’y suis parvenue cette année. Mais, bien que je sois heureuse de ce que j’ai accompli, je me suis fixé de nouveaux objectifs qu’il faut que j’atteigne l’an prochain. »

Alors qui pour succéder à Nick Saviano ? Plusieurs noms circulent comme Ivan Lendl, même si cette piste semble être une pure spéculation. Carlos Rodriguez, Darren Cahill ou encore Wim Fisette semblent des options bien plus sérieuses. Mais n’oublions pas que le choix du coach est souvent géré par l’agence, et Eugenie Bouchard négocie ferme avec IMG et la firme de Roger Federer, avec à sa tête Tony Godsick. Alors affaire à suivre dans les semaines à venir !

eugenie-bouchard-vacations-polar-bear-amazing-selfie-snow-and-smile eugenie-bouchard-modeling-photoshoot-make-up-glamourous-picture eugenie-bouchard-and-sister-polar-arctic-selfie-during-vacations-off-season

Eugenie Bouchard et Nick Saviano, une collaboration fructueuse

Eugenie-Bouchard-interview-coach-Nick-Saviano-training-florida-canada-success-keys

Avec l’excellent début de saison de la Canadienne Eugenie Bouchard, Nick Saviano, un ancien joueur du top 50 qui a contribué à façonner des légendes du sport telles que Jim Courier, Pete Sampras ou encore Jennifer Capriati est un homme heureux. Lui qui connait si bien la joueuse de Westmount savoure le succès de sa protégé, mais sait aussi le chemin qu’il reste à parcourir pour atteindre le somment du tennis mondial. Voici-ci-dessous la traduction d’extraits choisis d’un article paru sur le site touch.sun-sentinel.com (english version).

Nick Saviano, 57 ans, est un homme heureux. Lui qui a formé Eugenie Bouchard et Sloane Stephens ne peut que savourer le succès de ces deux jeunes joueuses depuis quelques mois : « Vous êtes toujours excité quand vous les voyez réussir de belles performances, particulièrement quand vous les connaissez depuis qu’elles sont petites, » a confié Saviano juste avant une séance d’entrainement sur l’un des deux courts en dur à Veltri. « Il y a un sentiment de fierté. Je suis également ravi pour les familles car je sais les sacrifices que cela a impliqué. Je ne veux Lire la suite

Eugenie Bouchard : « Je veux bien performer sur le terrain »

eugenie-bouchard-canada-fed-cup-team-beautiful-smile-happy-husky-plush-interview

Suite à son magnifique tournoi à l’Open d’Australie, Eugenie Bouchard fait l’objet de toutes les attentions. Beaucoup pensent même qu’elle pourrait bien d’ici peu dépasser son idole Maria Sharapova au niveau marketing. Mais pour Bouchard la priorité reste bien d’être performante sur les courts de tennis et de continuer à progresser. Voici les extraits choisis d’un entretien accordé par Eugénie Bouchard à RDS lors de la rencontre de Fed Cup qui a opposé le Canada à la Serbie la semaine dernière.

“Je reçois plus d’attention. Ça vient avec mon travail, mais ma priorité est le tennis et c’est là-dessus que je me concentre. Dans le top 20 du classement WTA à seulement 19 ans, Eugenie Bouchard sait qu’elle sera désormais attendue par ses adversaires, mais que les points seront également plus durs à aller chercher : “À partir de maintenant, ça va être difficile d’aller chercher chaque point pour gagner un rang, c’est très difficile dans le top-20. Je veux juste me concentrer sur Lire la suite

Entretien avec Eugenie Bouchard

Eugenie-Bouchard-interview-off-court-funny-training-florida-canada-career

Actuellement en Floride et en pleine préparation pour la saison prochaine, la révélation de l’année Eugenie Bouchard s’est entretenue il y a peu avec Dave Zarum pour le Sportsnet magazine. La talentueuse Canadienne revient entre autres sur son parcours, ses ambitions et nous permet de la découvrir encore un peu plus. Ci-dessous quelques extraits choisis de cette interview (english version).

Le tennis au Canada a connu un grand pas en avant ces dernières années, et particulièrement en 2013. A quel point cela vous a-t-il aidé ou joué un rôle dans votre carrière ?
J’ai commencé à jouer quand j’avais 5 ans. Je m’entrainais dans un club juste à côté de Champlain Bridge (à Montreal), et je suis resté là-bas de 5 à 12 ans. En grandissant j’étais de plus en plus sur le court, je jouais beaucoup et j’ai commencé à manquer l’école. Puis quand j’ai eu 12 ans je suis allé en Floride et j’ai commencé à m’entrainer jusqu’à mes 15 ans. Je suis revenue à Montréal parce que le Centre National d’Entrainement a ouvert, et ça a vraiment été un grand pas en avant pour le tennis Canadien. Quand j’étais plus jeune nous faisions tout indépendamment, les entrainements, les voyages… C’était vraiment plus dur. J’ai commencé à m’entrainer ici la seconde année après l’ouverture (en 2008). Nous étions un groupe et nous pouvions avoir le même coach pour les entrainements et Lire la suite