La fiche de Julia Görges

about Julia Goerges

Lieu de naissance: Bad Oldesloe & Hannover, Germany
Lieu de résidence: Bad Oldesloe, Germany
Date de naissance: 2 novembre 1988
Taille: 1.80 m
Poids: 70 kg
Plays: droitière (revers à deux mains)
Status: Pro (2005)

Julia Goerges website  <<< cliquer ici >>>  Julia Goerges twitter

♥ Entraînée par Sascha Nensel, elle a commencé le tennis dans un club local
♥ Elle a découvert le tennis grâce à sa mère Inge (qui travaille dans les assurances) et son père Klaus (qui travail avec sa mère) à l’âge de 6 ans, elle a également une grande sœur, Maike
♥ Ses coups préférés sont le coup droit et le service
♥ Elle parle allemand et anglais
♥ Ses films favoris sont Very bad trip I et II ainsi que Notting Hill. Ses actrices préférées sont Julia Roberts, Jennifer Anniston et Jennifer Lopez (suivant ses rôles). Son acteur favori est Hugh Grant
♥ Ses chanteurs préférés sont le groupe Blue, Rihanna et Michael Jackson (pour sa voie)
♥ Ses aliments favoris sont les croques, un bon steak avec des pâtes, et les pizzas
♥ Autres intérêts sportifs: le biathlon, c’est une vraie passionnée
♥ Elle aime également voir ses amis, aller au cinéma et faire la fête (s’il n’y a pas de tournoi à venir)
♥ Ses pays favoris sont l’Australie, l’Espagne et le Mexique, ses tournois préférés sont l’Australian Open et Stuttgart
♥ Ses surfaces favorites sont le dur et le gazon
♥ Ses idoles sont Martina Hingis, parce que personne ne pense aussi bien le jeu qu’elle, et Roger Federer, qui joue au tennis comme si il venait d’un autre monde

A la découverte de Julia Goerges

A-la-decouverte-de-Julia-Goerges-interview-and-quotes

Goethe juge avisé l’homme qui sait profiter du moment. Julia Goerges conjugue l’épithète au féminin. Son hymne à la patience, elle le fredonne depuis ses 16 ans. Tout juste diplômée du lycée, cette jeune fille de deux agents d’assurance décide alors de mettre en pratique le désir nourri deux ans plus tôt : devenir joueuse professionnelle de tennis. En 2011, six ans plus tard, elle atteint son premier Graal, remporter le tournoi qu’elle regardait enfant, celui de Stuttgart. La suite s’annonce prometteuse mais la séduisante brune garde la tête sur les épaules.

« J’ai été éduquée comme ça, à faire les choses étape par étape. Je préfère progresser pas à pas, l’important c’est que mon jeu soit en place et s’améliore. J’ai besoin de maturité pour mieux jouer, et puis être au top trop tôt est pernicieux, tu te retrouves à devoir répondre à des sollicitations et des attentes difficiles à assumer« , nous explique la 18e joueuse mondiale. Depuis son entrée sur le circuit WTA en juillet 2005, la calme et discrète Julia opte pour le Lire la suite