5 minutes avec… Eugenie Bouchard

eugenie-bouchard-elle-magazine-oops-cover-interview-new-haven-open

Après un magnifique tournoi de Wimbledon où elle atteint la première finale de Grand Chelem de sa carrière, la Canadienne Eugenie Bouchard a un peu de mal à enchainer sur le début de sa tournée Nord-Américaine. Alors que le tournoi de New Haven va débuter lundi, Eugenie Bouchard a pris le temps, peu avant le tournoi de Montréal, de répondre à plusieurs questions pour le site du Connecticut Open. (click here for the english version)

Pouvez-vous nous dire quel est votre sentiment à l’idée de venir à New Haven pour la première fois ?
Et bien, je suis de participer parce que je ne suis jamais venue, mais j’ai entendu que s’était un super tournoi. Ce qui est important c’est que ça va être une bonne préparation pour l’US Open et en plus New Haven est assez proche de New York. Les courts sont aussi très similaires. Bien sûr je veux faire de mon mieux à chaque tournoi auquel je participe, mais la semaine précédant un Grand Chelem semble être une bonne occasion de performer.

New Haven est plutôt célèbre pour ses pizzas, quelle est votre pizza parfaite ?
Je suis une personne assez simple, donc une Margarita classique serait mon choix. Mais si je pouvais créer ma propre pizza j’ajouterais quelques champignons et du saumon. Avec de la sauce et ce genre de choses bien évidement.

Est-ce une particularité Canadienne ?
Non, je suis juste addict au saumon. Je pourrais en avoir dans tous mes plats. J’en ai dans mes sandwichs et dans mes pâtes, alors pourquoi pas dans ma pizza ?

Yale se situe à New Haven, et c’est une université bien connue. Y-a-t-il une matière dans laquelle vous êtes particulièrement douée ?
J’adore les mathématiques. C’est assez ringard mais j’adore ça parce que vous écrivez la réponse, et c’est juste ou faux. Dans une rédaction en anglais vous pouvez gagner des points pour telle ou telle raison, et cela dépend vraiment u professeur, mais en maths c’est bon ou ça ne l’est pas. Vous pouvez obtenir 100% à un test de maths, ce qui était mon objectif à chaque fois. Je l’ai souvent obtenu ! Et dans toutes les langues c’est la même chose, j’adore les chiffres.

Si vous trainiez à Yale avec vos amis étudiants, que feriez-vous de votre temps libre ?
J’adorerais vivre la vie universitaire. Tous mes amis qui on mon âge, 20 ans, sont dans des universités, et je vois leurs messages sur Facebook, et je pense que j’adorerais vivre cette expérience. Bien sûr j’adore ma vie et ce que je fais, mais ça a l’air vraiment amusant. Mais je ne sais à quoi ressemble cette vie, et je ne sais pas ce qu’ils font de la plupart de leur temps. Je suppose qu’ils sortent et font de super soirées et rencontrent de beaux garçons. Je pourrais être bien avec ça !

Quelle est la chose la plus bizarre ou la plus cool que vous ayez faites durant la dernière année sur le circuit ?
La plus cool, de loin, était l’hélicoptère que j’ai pris à Acapulco, ça a été ma meilleure expérience sur le circuit et de ma vie. Je me sens très chanceuse de pouvoir faire des choses aussi folles. J’ai pris un hélicoptère pour rejoindre un yacht, et puis ensuite un yacht pour rejoindre un court de tennis flottant au milieu de la baie d’Acapulco. J’étais avec Grigor Dimitrov et nous avons fait quelques échanges sur le court avant de nous jeter à l’eau. La porte de l’hélicoptère était ouverte et je serrais si fort mon téléphone car j’avais vraiment peur ! Mais c’était les 2 meilleures heures de j’avais eu depuis longtemps, donc je suis très reconnaissante que le tennis me donne de telles opportunités.

Hors des courts, quand vous allez faire du shopping, quelle est votre chose favorite à acheter ?
Mon obsession actuel concerne les sacs et les chaussures… vraiment très girly, je sais. Je suis allée faire du shopping à Londres après Roland Garros et suis allée chez Céline et j’ai acheté un sac et des chaussures Christian Louboutin. Mais j’ai aussi d’autres choses plus urbaines. J’aime aller dans ce magasin et trouver des choses hippies. Je ne suis pas une hippie, mais ça fait un bon mélange.

Quelle est l’application la plus étrange que vous ayez sur votre téléphone ?
Oh mon dieu. J’ai cette application ou vous mettez une photo et vous pouvez rendre la personne grosse ! Vous rendez son ventre et ses bras énormes. Je l’ai fait avec une photo de moi jouant sur le court et je me suis fait un gros ventre et de gros bras.

Vous avez eu beaucoup de succès sur les courts ses sic derniers mois, y-a-t-il déjà eu une expérience folle avec les fans hors des courts ?
Je sens juste que je suis reconnue de plus en plus. Particulièrement quand je rentre au Canada. Mais je n’y suis pas allé depuis longtemps donc je ne sais pas si ils me connaissent encore ou si ils m’ont oubliés. Je ne suis pas retourné à la maison depuis le mois d’avril, mais après Roland Garros je suis allée rendre visite à mes amis en Suisse et quand je descendais du train il y avait des gens qui criaient mon nom et je me suis dit, oh mon dieu, qu’est ce qui se passe ? Il y a des moments où je trouve ça cool mais je dois faire attention. Mais la plupart du temps les fans sont très gentils et me souhaitent bonne chance et sont fière de moi et j’apprécie cela.

Quel est votre objectif pour l’été avec plus de regards sur vous maintenant ?
Depuis le début de l’année j’ai senti qu’il y avait plus de regards sur moi, et le fait d’être mieux classée que mes adversaires la plupart du temps je m’attends plus à gagner. J’essaie d’ignorer cela bien sûr, j’essaie juste de me concentrer sur mes objectifs et ce que j’ai à faire. J’ai de grandes attentes et mon but ultime est de remporter un tournoi du Grand Chelem que ce soit le prochain, ou encore le prochain, ou l’année d’après, je travaille simplement tous les jours pour m’améliorer et essayer d’atteindre cet objectif. Et pour l’été, je veux juste profiter.

Vous parlez français et anglais, si vous pouviez parler une troisième langue laquelle choisiriez-vous ?
J’adorerais parler espagnol. Je pense que c’est assez proche du français donc je me dis que je peux bien parler espagnol même si je ne le parle pas. Je pense que je peux le lire assez bien, mais s’entrainer dans le sud de la Floride aiderai beaucoup. Et j’aime aussi la musique latine ! Donc si je pouvais juste comprendre ce qu’ils chantent et leurs chansons et être en mesure de chanter ça me rendrai très heureuse.

3 réflexions au sujet de « 5 minutes avec… Eugenie Bouchard »

  1. En plus elle ne fait même pas New Haven, le seul tournoi où elle avait gagner quelques points…
    Quand on pense qu’elle perd en qualifs maintenant, ces deux dernières années sont vraiment dures pour Julia 😦

  2. Belle interview d’Eugénie. J’espère que pour sa première apparition à New Haven la refera revenir au top 🙂 Elle a beaucoup donné cette année, la fatigue et quelques blessures l’ont obligé de se stopper dans les tournois. Un peu de fraîcheur et un super tournoi à venir à l’USO 🙂

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s