A la découverte d’Alexander Zverev

interview_getting_to_know_alexander_sascha_zverev_atp_talented_player_grass_germany

Alexander Zverev, on ne parle que de lui en ce moment. A 17 ans le vainqueur de l’Open d’Australie juniors en début de saison occupe désormais le 161ème rang du classement ATP suite à sa formidable semaine qui l’a vu arriver en demie finale du tournoi de Hambourg, sa ville natale. Premier joueur de son âge à atteindre les quarts de finale d’un tournoi ATP 500 depuis Rafael Nadal en 2004 (à Dubaï), il figure d’ores et déjà au 4e rang des joueurs de moins de 18 ans au nombre de victoires sur des membres du Top 100. Seuls Roger Federer, Rafael Nadal et Lleyton Hewitt (tous devenus numéro 1 mondiaux par la suite) ont fait mieux. Je vous propose donc de découvrir ce nouveau talent de la planète tennis grâce à une interview réalisée il y a quelques mois par l’ITF. (english version)

Peux-tu nous dire comment es-tu arrivé dans le monde du tennis ?
Mes parents jouent. Mes parents ont tous les deux été membre des équipes de Coupe Davis et Fed Cup, bien sûr mon frère joue, donc je les regardais jouer tous les jours. Un jour, quand j’avais juste 1 ans je pense, j’ai pris une petite raquette, et j’ai tapé la balle dans tout l’appartement, et depuis ce moment mes parents m’emmènent sur le court.

Quel âge avais-tu quand tu as réellement commencé à jouer ?
Je pense que je jouais tous les jours, 30 minutes, 1 heure, depuis que j’avais 5 ans. Je voulais jouer. Mon père, ma mère travaillaient toujours au club, et ils finissaient tard, et moi j’étais là à me dire « allez, allons-y, jouons un peu », et ils jouaient encore avec moi quand il était 7 ou 8 heures du soir.

As-tu seulement 1 frère ? Et bien sûr il joue au tennis… Comment cela se passe avec lui ? Est-t-il une inspiration, ou y-a-t-il de la rivalité ?
1 frère, Mischa, oui. Et non il n’y a pas de rivalité, excepté quand nous jouons l’un contre l’autre, mais ça n’arrive pas très souvent. Cela m’aide beaucoup car il a déjà passé toutes les étapes, et maintenant il est professionnel.

C’est surement très bon d’avoir quelqu’un qui connait les rouages, quelqu’un à qui tu peux demander conseil…
Ce n’est pas seulement mon frère. C’est aussi mon père, ma mère, ils sont tous passé par-là, je suis le dernier de la famille, excepté mon futur fils ou frère de mon fils… C’est plus simple et plus cool pour moi maintenant.

Et pratiques-tu d’autres sports ? As-tu le temps ?
Quand je suis en Floride, je passe beaucoup de temps en Floride, à la Saddlebrook Academy pendant l’hiver. J’adore le basketball et le golf. Je soutiens les Miami Heat.

Quel est ton tournoi favori ? Et quelle est ta surface favorite ?
J’adore l’Open d’Australie, j’adore l’Australie, j’adore les gens. Et bien sûr j’adore Milan parce que j’ai remporté le tournoi, mais l’organisation est très sympa, les gens sont très gentils…. Ils organisent vraiment ce tournoi avec le même état d’esprit chaque année et ils essaient de s’améliorer chaque année. Ils écoutent les gens et voient comment ils peuvent s’améliorer et le font.
Pour les surfaces, probablement le dur ou la terre battue, ça dépend.

Parles-nous de toi… Quelles sont tes points forts et tes points faibles ?
Je suppose que si mon frère lit ceci il va rire, mais, je ne sais pas… j’aime gagner plus que n’importe qui je pense…

Donc tu es basé en Floride pendant l’hiver ? Et durant l’été ?
Oui c’est ça. Et durant l’été je suis à Hambourg, en Allemagne.

Que fais-tu quand tu ne joues pas au tennis ? Aimes-tu les livres, la musique, les films ?
Je joue au tennis presque tout le temps ! Je suis plutôt un gars sportif ? J’aime différents sports, différents jeux, j’ai la compétition. Comme je l’ai dit, j’adore le basketball. Donc, si j’ai une journée de repos, je vais probablement être plus fatigué par ce que je vais faire que par l’entrainement.

Publicités

18 réflexions au sujet de « A la découverte d’Alexander Zverev »

  1. Content que tout aille bien de ton côté. Le repos ça a du bon aussi, ne t’en fais pas pour ça je te souhaite de trouver un boulot pour les prochaines vacances d’été et te faire des sous

  2. Ca m’aurait étonné qu’on parle pas de Federer dans un article qui ne lui ai pas consacré.

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s