Q&A avec Petra Kvitova

Petra Kvitova Q&A about Istanbul TEB BNP Paribas WTA Championships and 3 sets record

Pour tous les fans de Petra Kvitova voici la traduction d’une interview accordée par la Tchèque au blog Beyond The Baseline que j’ai trouvée très intéressante (original version). A quelques jours du TEB BNP Paribas WTA Championships d’Istanbul Petra Kvitova parle ici de ses souvenirs en Turquie, de son record de matchs en 3 sets mais aussi de bien d’autres choses…

Quels sont vos souvenirs à Istanbul ?
Les deux années où je me suis qualifiée pour les masters étaient très différentes. La première, en 2011, j’ai vraiment apprécié chaque moment sur le court. Je me souviens comment je me sentais avant mon premier match, et c’était une sensation vraiment incroyable quand j’ai terminé le tournoi avec le trophée. L’année dernière a été décevante pour moi quand j’ai dû me retirer des masters à cause de ma maladie. Je suis impatient de jouer cette année. C’est la dernière fois à Istanbul (les masters de la WTA auront lieu à Singapour en 2014), et j’ai eu une super expérience là-bas.

Quel est votre truc préféré à propos de cet événement ?
La foule est incroyable. C’était vraiment surprenant pour moi. Le stade était pleins tout le temps et les fans venaient et nous supportaient.

Je dois vous poser la question que tout le monde se pose : Expliquez-nous pourquoi vous devez toujours jouer en 3 sets (Kvitova a joué 36 matchs en 3 sets cette année et à un ratio positif de 24-12) ?
(Rires) Expliquer ? Ça va être dur. J’ai tellement de hauts et de bas, de sorte que lorsque je joue bien je gagne, et quand ce n’est pas le cas mon adversaire prend sa chance. Mais j’essaie toujours de me battre. Donc probablement que je ne vais pas jouer au même niveau, au haut niveau tout le match, et cela crée un match en 3 sets.

Vous avez cependant gagné beaucoup d’entre eux. Vous devez être confiante même lorsque vous perdez le 1er set ?
Oui, bien sûr. Quand j’ai perdu le 1er set contre Li Na en quarts de finale à Pékin, j’étais toujours positive. C’était la même chose contre Jelena Jankovic quand j’ai perdu le 2ème set en demi-finale. Je pense que cela m’aide à me battre mentalement parce que j’ai gagné plusieurs d’entre eux.

Vous avez débuté le tennis plus tard que la plupart des joueurs professionnels. À quand remonte la première fois que vous avez réalisé que vous étiez doué pour le tennis ?
Quand j’avais 16 ou 17 ans. Avant ce moment, je m’entrainais juste avec mon père. Quand j’avais 16 ans, j’ai déménagé à Prostejov, le plus grand centre de tennis en République tchèque. J’étais comme, « Oh, mon Dieu, je suis dans un très bon club et donc probablement que je peux bien jouer au tennis. » Donc, c’est là que j’ai su que je pourrais avoir un niveau beaucoup plus élevé.

Si vous pouviez rejouer un match dans votre carrière, lequel serait-il ?
Les demi-finales de l’Open d’Australie 2012 face Maria Sharapova, que j’ai perdu 6-2, 3-6, 6-4. (Kvitova avait eu plusieurs balles de break en fin de 3ème set et n’a pas pu les convertir et a perdu après un jeu dans lequel elle a commis une double faute et trois fautes directes).

Lorsque vous participé à un tournoi, qu’elles sont les premières joueuses que vous appelez si vous voulez dîner ?
Lucie Hradecka ou Stefanie Voegele.

Nous voyons un peu votre entraîneur, David Kotyza. Il semble très détendu quand il vient sur le court pour vous donner des conseils. Quelle est la chose la plus drôle qu’il vous a dit lors d’une visite de coaching ?
Il a dit quelque chose à Istanbul, je ne me souviens pas précisément. Il est très sérieux la plupart du temps, mais parfois quand j’en ai besoin pour me détendre il fait quelques blagues un peu.

Vous voyagez tellement… Y-a-t-il un endroit où vous n’êtes jamais allé mais où vous aimeriez aller ?
Je voyage tellement que je ne pense pas que je rate un lieu. Je suis malade des voyages. Peut-être que quand j’aurai fini je voudrai aller dans un nouvel endroit, mais pas maintenant.

Quels ont été les meilleures vacances que vous ayez déjà prises ?
L’an dernier, je suis allé à Maldives avec mon copain à l’époque. J’ai vraiment aimé.

Quelle est la dernière chose que vous ayez googlée ?
« Quelle est la distance de Vienne à Linz »

Quelle est la dernière chanson que vous avez écoutée ?
Long Way Down de Tom Odell.

Décrivez votre journée parfaite…
Pour sûr c’est à la maison, à Prostejov, avec ma famille et mon copain. Simplement être à la maison.

14 réflexions au sujet de « Q&A avec Petra Kvitova »

  1. Devant son public la motivation devrait être au top, et puis il a besoin de points pour assurer sa place aux masters !

    > Oui raison de plus pour gagner à la maison et triompher à Bercy puis Londres

  2. très belle interview : ) Je lui souhaite le meilleur à Istanbul !! : ) COME ON !!

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s