Interview avec Eugenie Bouchard

Interview Eugenie Bouchard canada, tennis, laura robson, justin bieber

Voici des extraits d’une longue interview de la joueuse Canadienne qui ne cesse de monter au classement WTA, je veux bien sûr parler d’Eugenie Bouchard. Cette interview accordée au blog Beyond The Basline permet d’en savoir plus sur les espérances de la Canadienne mais aussi sur ses rêves… (full original version)

Quand avez-vous réalisé que vous étiez douée pour le tennis ?
Je ne pense pas que j’en sois encore arrivée à ce point (rire). Quel que soit ce que j’ai accompli jusqu’ici c’est certainement juste une partie du parcours et je suis encore loin de mes objectifs. Donc, pas encore.

Mais c’est votre première saison complète sur le circuit WTA. En êtes-vous arrivée au point où vous sentez que vous faites partie des vestiaires ?
Je sens que c’est mon travail désormais. C’est ce que je fais.

Pouvez-vous citer à un match que vous avez joué qui vous a convaincu que vous performer sur le grand circuit ?
Gagner Wimbledon juniors en 2012 m’a donné beaucoup de confiance. Et j’ai pu faire la transition vers les pros assez bien l’année dernière. À l’été 2012, j’ai eu quelques bons résultats. J’ai fait les quarts à Washington, DC, l’année dernière, j’ai remporté un tour à Montréal.

Une question totalement différente maintenant. Tout le monde rêve. Je veux dire au sens littéral, pas au sens figuré. Vous souvenez-vous de vos rêves quand vous vous réveillez ?
Je me souviens d’eux ! J’ai des rêves très vifs et fréquent, cela m’arrive au moins quelques fois par semaine, je ne sais pas si c’est quelque chose qui s’est passé dans la vie réelle ou dans un rêve. Je suis comme : « Maman, est-ce le voisin est venu ou était-ce un rêve? » Et elle répond : « Non, de quoi est-ce que tu parles ? » [et je dis,] « Oh, mon Dieu. OK, je rêvais. Ça ne fait rien. »

C’est un véritable voyage.
C’est comme un divertissement gratuit toute la nuit, vous voyez ? C’est comme ces films différents qui se jouent dans ma tête. C’est en fait assez intéressant. Certaines personnes ne sont pas comme ça je pense.

Eh bien, maintenant, je dois vous demander de décrire le dernier rêve dont vous vous souvenez.
La plupart d’entre eux ont à voir avec le tennis et les tournois. Parce que c’est ce que je fais toute la journée, et la nuit, c’est tout ce dont je rêve. Oui, des trucs fous. Je ne pense pas vraiment que les rêves ont un sens réel. Certaines personnes croient à cela. Je pense juste que c’est votre cerveau, après une journée de d’évènement aléatoires fous et d’informations pêle-mêle, qui crée des histoires intéressantes. Je vois cela comme un divertissement.

Avez-vous déjà rêvé de gagner un Grand Chelem ?
Si j’ai rêvé de cela ? Je pense que ça m’est arrivé, oui.

Quel Grand Chelem ?
Je crois que c’était Wimbledon. Wimbledon pro.

Vous préférez les tournois où il y a beaucoup d’effervescence ou les tournois plus silencieux ?
J’aime les tournois mouvementés, mais je suis heureuse qu’il y en ait un nombre limité. Les Grand Chelems et les tournois combinés ATP et WTA sont agitées, et puis je vais quelque part, comme Strasbourg [en France], où il n’y a que des femmes et c’est une petite ville mignonne, et j’aime ça aussi. Un équilibre entre les deux est bon.

Que vous dites-vous pour garder des perspectives sur votre carrière ?
Je veux faire du mieux que je peux, aussitôt que je peux, mais il faut aussi de la patience et du temps et de l’expérience. Les joueurs plus expérimentés jouent mieux aujourd’hui qu’elles ne le faisaient dans le passé. Maria Sharapova gagnante de Wimbledon à 17 ans, je ne pense pas que cela se reproduira. C’est un jeu différent maintenant. Je dois rester concentrée et travailler sur mon jeu et ça va venir.

Vous comparez-vous aux autres joueuses et jugez-vous vos résultats par rapport aux leurs afin que vous sachiez si vous êtes sur la bonne voie ou à la traîne ?
Je dirais que ma famille et mes entraîneurs me gardent les pieds sur terre. Je n’ai pas vraiment envie de me comparer à d’autres filles. Je veux juste penser à moi et je veux juste être aussi bonne que je peux l’être indépendamment n’importe qui d’autre.

Quelle est la chanson la plus embarrassante sur votre iPod ?
J’en ai beaucoup. [Longue pause] Est-ce que des chansons de Justin Bieber sont embarrassantes ?

16 réflexions au sujet de « Interview avec Eugenie Bouchard »

  1. Coucou, ça va, épuisée par les cours mais ça va. J’ai eu une nouvelle semaine torride et la prochaine s’annonce PIRE ! et toi ?

  2. Peu de temps à consacrer à mon blog et à vrai dire passer de 30 visites à 3 visites par jour ça ne donne pas envie de continuer aussi ! :S

  3. Très bonne interview de Genie. Ahaha Justin Bieber à la fin ^^
    Sympa qu’elle apprécie Strasbourg : )

  4. Même le weekend je n’ai pas le temps, c’est bien ça le pire.. Ce weekend je dois faire : donner un cours de maths à une élève, préparer le tp, faire un dm, réviser pour les 4 heures de ds de maths et physique, faire l’exposé de français et faire mes exos enfin voila j’ai plus de vie 😥

    Merci beaucoup, pour le moment mon travail paye, de bonnes notes, j’en suis même étonnée. ^^

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s