Questions à Annika Beck

Crédit photo : @Tennisandco

Crédit photo : @Tennisandco

La talentueuse et charmante joueuse Allemande Annika Beck, qui jouera le KDB Korea Open à Seoul la semaine prochaine, a très gentiment pris quelques minutes de son temps pour répondre à quelques-unes de mes questions. La gagnante de Roland Garros junior 2011 nous parle de la transition entre juniors et pros, de son jeu et des joueuses Allemandes.

Comment décrirais-tu ton style de jeu et quels sont tes points forts ?
Je suis une joueuse agressive de fond de court, mais aussi une bonne contreuse. Mes points forts sont mes coups de fond de court et mon déplacement. Je suis aussi forte mentalement.

Quel(s) compartiment(s) de ton jeu penses-tu devoir encore améliorer le plus ?
Je pense que le compartiment que je dois encore améliorer est mon service, simplement y mettre plus d’effets.

Qu’aimes-tu faire pour te relaxer ?
Si j’ai besoin de me relaxer, j’aime bien lire un livre et surtout écouter de la musique.

Il y a beaucoup d’excellente joueuses Allemandes sur le circuit actuellement. Je suppose que c’est très motivant ?
Bien sûr que ça l’est ! C’est un plaisir d’avoir tant de supers joueuses dans mon pays. Vous pouvez prendre beaucoup d’idées et d’inspiration de chacune d’elles.

J’ai entendu dire que Roger Federer était ton idole de jeunesse… Qu’admires-tu chez lui ?
Roger Federer a toujours été le joueur que j’ai admire dans ma jeunesse. Encore aujourd’hui j’admire son élégance incroyable sur et hors du court.

C’est ta première année sur le circuit pro… Quel est la plus grosse différence compare aux juniors ? Et la transition n’est-t-elle pas trop dure ?
La plus grosse différence entre les juniors et les professionnelles sur le circuit WTA c’est la qualité des frappes. La vitesse et la précision des frappes sont nettement plus élevées que sur les tournois juniors. Ça demande beaucoup d’atteindre le niveau de jeu professionnel et la transition n’est pas facile. L’un demande plus d’intensité dans les entrainements. La force mentale devient beaucoup plus importante.

Quelle est la chose la plus importante pour qu’un tournoi te rende heureuse ?
Je ne pense pas qu’il y ait une chose plus importante qu’une autre. Pour me rendre heureuse tout doit être bien organisé. C’est toujours très réconfortant quand vous remarquez que les officiels et les organisateurs d’un tournoi prennent soins des joueurs.

Et pour finir, si le Génie te demandait quels sont tes 3 vœux, quels seraient-ils ?
Un souhait principal : Que ma famille et mes amis soient en bonne santé.

4 réflexions au sujet de « Questions à Annika Beck »

  1. Cool qu’elle a pris le temps de répondre à tes questions, merci de nous les faire partager ! Super interview : )

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s