Maria Sharapova en interview pour Shape

Maria-Sharapova-interview-diet-shape-sugarpova-new-york-us-open

La semaine dernière Maria Sharapova fêtait à New York le 1er anniversaire des Sugarpova. Et bien que la championne Russe soit absente de l’US Open pour cause de blessure à l’épaule, je vous propose de découvrir une interview réalisée par le magazine Shape. Sharapova y parle notamment de son amour pour le sport, de ses séances d’entrainement, mais également de son régime alimentaire.

Vous jouez au tennis depuis 22 ans désormais…
Je sais ! J’ai commencé quand j’avais seulement 4 ans. Mais vous ne jouez pas tous les jours quand vous êtes si jeune. Il a fallu attendre que j’aie 7 ans et que nous partions de la Russie pour les Etats Unis où j’ai commencé à m’entrainer sérieusement et passer plus d’heure à l’entrainement.

Aimez-vous encore jouer ?
J’ai toujours été fascinée par le sport. J’apprécie le caractère individuel de la compétition, le fait que ce soit vous contre votre adversaire. J’adore encore plus cela lors des matchs où la victoire est compliquée à aller chercher. Je dois donner le meilleur de moi-même.

Comment s’organisent vos séances d’entrainement quand vous n’êtes pas en compétition ?
2 séances d’entrainement tennis par jour, de 1 à 2 heures chacune. De l’entrainement physique pendant 1h30, de la réhabilitation pour l’épaule, qui est très importante, puis ensuite de la récupération. Celle-ci se fait soit avec un bain glacé ou bien avec un massage.

C’est une longue journée ! Est-ce que vous l’amplifiez encore plus lorsque vous êtes en tournoi ?
Oh, non, il s’agit juste d’entretien. Une fois par jour pendant environ 1 heure je fais le travail de base et puis je dois toujours faire beaucoup d’exercices pour l’épaule.

Que faites-vous juste avant un match ?
Je m’échauffe pendant quelques heures, puis je vais dans les vestiaires et je me change. J’essaie de manger un peu de poulet avec des légumes verts et du riz environ 90 minutes avant le début de mon match comme ça j’ai le temps de digérer. Puis après tous les joueurs trainent dans les vestiaires en lisant des magazines, des livres, écoutent de la musique, ou bien regardent les autres matchs.

Parlez-nous de votre alimentation… Avez-vous déjà compté une seule calorie dans votre vie ?
(Rires) Non, jamais. Je ne me pèse que pour m’assurer que je suis hydratée avant les matches parce que je transpire beaucoup. L’eau occupe une grande part de mon alimentation. Je dois me forcer à en boire. Ça me permet de me sentir mieux, mis à part le fait que j’ai la plus petite vessie du monde.

Maria-Sharapova-International-Tennis-Sensation-Sugarpova-New-York-henri-bendel Maria Sharapova interview shape, porsche, diet Maria-Sharapova-alimentation-entrainement-Sugarpova-New-York

Pouvez-vous manger ce que vous voulez ?
Je souhaiterais pouvoir faire des folies en achetant des tacos au poisson avec de la sauce épicée et du guacamole tous les jours, mais ça ne fait pas vraiment partie de mon alimentation ! Habituellement j’ai un mélange de protéines et de glucides. Au petit déjeuner je peux manger du pain de seigle avec du fromage de chèvre et un morceau de prosciutto, ou des fruits avec un yaourt ou un smoothie. Je les fais moi-même avec des baies, de la mangue, de l’ananas et des fruits de la passion. Pour le déjeuner soit du poulet, soit du poisson avec une salade ou une soupe. J’adore le bortsch ! Et pour le diner ça dépend des jours. Si je suis dans une période d’entrainement, j’aime la viande rouge. Sinon c’est plutôt du poisson avec des brocolis, des haricots, des épinards, du riz et des pommes de terre.

Avez-vous des restrictions alimentaires ?
J’aime les produits sans glutens, mais je ne fais pas d’intolérances. Je pense simplement que cela vous rend conscient de ce que vous mettez dans votre corps lorsque vous définissez une limite.

Que faites-vous quand vous n’êtes pas en compétitions ?
J’adore voyager et découvrir de nouvelles villes. Je n’ai pas le temps de visiter quand je participe à des tournois car entre les matchs j’essaie de me relaxer. Donc je reste dans ma chambre d’hôtel à manger, regarder des films et écrire mon journal.

Ecrivez-vous en russe ou en anglais ?
En anglais. J’ai l’impression que les gens vont lire ces écrits, donc je dois d’abord écrire en anglais. J’adorerais écrire un livre un jour. Les gens me demandent toujours comment je suis arrivée là où je suis, j’aimerais partager mon histoire avec les jeunes générations.

Vous avez 26 ans maintenant, vous n’êtes plus au début de votre carrière… Etes-vous inquiète de prendre de l’âge par rapport au jeu ?
Si vous m’aviez dit quand j’avais 17 ans que je jouerais encore 10 ans plus tard, j’aurais dit « Wow, ça fait long ! » Mais je suis là, et je me sens très motivée pour continuer. Si vous appréciez quelque chose et que vous restez capable physiquement de le faire à bon niveau (c’est la clé dans tous les sports), vous pouvez jouer pour de longues années.

9 réflexions au sujet de « Maria Sharapova en interview pour Shape »

  1. Sinon oui, l’USO va être très compliqué pour Novak ! Del-Po en quart, puis enchaînement avec Murray et après Rafa ou Fed. Je le vois mal le remporter mais on ne sait jamais ! Il faudrait un petit coup de pouce, une défaite précoce de Del Po ou autre ! 😉

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s