Yelena Isinbayeva est exceptionnelle !

Yelena-Isinbayeva-World-Athletics-Championships-pole-vault-moscow-2013

Petite infidélité au tennis pour parler d’une championne d’exception… Finir en beauté chez elle, à Moscou. Retrouver la lumière, reprendre sa place parmi les étoiles dans l’enceinte du stade Loujniki. C’est ce qu’espérait Yelena Isinbayeva. Magnifique de précision à 4,89m, une hauteur passée dès sa première tentative, la Tsarine réalise son rêve et domine l’Américaine Jennifer Suhr (4,82m au 2ème essai) et la Cubaine Yarsiley Silva (4,82m au 3ème essai) pour conquérir en ce mardi 13 août 2013 son 3ème titre mondial au saut à la perche (après 2005 et 2007). Moins en vue depuis 2009, Isinbayeva confirme avec ce nouveau sacre qu’elle est bien une immense championne.

Alors que beaucoup pensent que les Mondiaux de Moscou pourraient être sa dernière compétition, Yelena Isinbayeva a tenu préciser les choses : « Je ne pense pas à ma fin de carrière car je suis Gémeaux. Et les Gémeaux peuvent changer d’avis très facilement. », a-t-elle expliqué. La priorité pour Isinbayeva serait désormais d’avoir un enfant, avant un possible come-back aux Mondiaux de Pékin en 2015, un an avant les Jeux de Rio où la Russe a déclaré vouloir reconquérir l’or olympique.

Retour sur la carrière de la référence absolue de la perche féminine, Yelena Isinbayeva… Née à Volgograd, ex-Tsaritsyne (1589-1925) ça ne s’invente pas, l’athlète féminine de la dernière décennie ne se destinait pourtant pas à l’athlétisme. Petite fille, Yelena rêve de devenir gymnaste. Elle commence la discipline à l’âge de 5 ans. Mais ses espoirs de haut niveau ne se réaliseront pas. Trop grande (1,74 m), on lui signifie qu’elle ne peut continuer la gymnastique, Yelena a alors 15 ans. Déçue, elle se dirige vers la perche. Choix judicieux puisque dès l’année suivante, elle remporte sa première compétition mondiale chez les juniors. Et fait du hasard, ou de l’histoire, c’est à Moscou, dans le stade Loujniki qu’Isinbayeva remporte cette compétition avec un saut au-delà des 4 mètres, à seulement 16 ans.

Le début d’une immense carrière pour celle que l’on surnomme la Tsarine et qui éclate aux yeux du monde en 2003, à 21 ans, en établissant un nouveau record du monde à 4,82 m. le premier d’une impressionnante série, avec 28 records du monde en tout, dont 15 en plein air et 13 en salle. Le 22 juillet 2005 à Londres, Isinbayeva reste dans l’histoire comme la première femme à franchir 5 mètres. Comme Bubka à son époque, Isinbayeva va se montrer adepte de la politique des petits pas. Elle s’amusera ainsi à améliorer le record du monde centimètre après centimètre, jusqu’à 5,06 m en 2009 à Lausanne.

Yelena-Isinbayeva-championnat-du-monde-d-athletisme-moscou-2013-saut-a-la-perche Elena-Isinbaeva-IAAF-World-Athletics-Championships-Moscow-2013-world-champion Yelena-Isinbayeva-IAAF-World-Athletics-Championships-Moscow-2013-world-champion

Avec ses grands ongles colorés, ses baisers aux spectateurs, son port altier et ses yeux bleus perçants, la Russe a aimanté les caméras tout au long de sa carrière. Encore espoir, elle obtient le bronze pour son premier championnat du monde senior en 2003 à Paris. Ce goût amer de la défaite, elle ne le goûtera plus avant 2009. Royale en meeting (deux Golden League en 2007 et 2009), la Tsarine est impériale en grands championnats. A Athènes pour ses premiers Jeux olympiques, les deuxièmes de l’histoire de la perche féminine, elle rafle l’or, l’agrémentant du record du monde (4,91 m). L’année suivante, elle réédite la performance athénienne, avec son premier titre mondial et le record du monde (5,01 m).

Vient ensuite l’or aux Mondiaux en salle de Moscou (2006) et Valence (2008), puis aux Championnats d’Europe de Göteborg en 2006, aux Mondiaux en plein air d’Osaka en 2007. L’apothéose intervient un soir d’été dans la touffeur du stade olympique de Pékin, Yelena Isinbayeva s’envole à 5,05 m, record du monde, record olympique et surtout deuxième titre olympique consécutif. En larmes, la Tsarine, désignée 3 fois athlète féminine de l’année par la fédération internationale (2004, 2005 et 2008), entre au panthéon de l’athlétisme mondial. Et après des performances plus modestes et des résultats décevants au cours des 3 dernières années, Yelena Isinbayeva, avec son nouveau titre mondial remporté ce soir, rentre définitivement dans la légende du sport.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Yelena Isinbayeva est exceptionnelle ! »

  1. Super article sur la reine de la perche ! !: ) très heureuse pour elle ! Elle le mérite !

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s