A la découverte d’Eugenie Bouchard

Eugenie-Bouchard-wta-interview-getting-to-know

Après avoir commencé l’année à la 191ème place du classement WTA, Eugénie Bouchard est désormais dans le top 100, à la 58ème place mondiale, à seulement 19 ans. Voici donc une interview réalisée par la WTA (original version) afin d’apprendre à connaitre un peu mieux la talentueuse canadienne qui disputera cette semaine la Rogers Cup à domicile à Toronto.

Comment êtes-vous arrivée dans le monde du tennis ?
J’ai commencé quand j’avais six ans, ma mère m’a inscrite avec ma sœur jumelle à un club de tennis local. Je n’ai pas vraiment aimé, il y avait tous les jeux avec des ballons et cerceaux et moi je voulais juste jouer au vrai tennis. Alors ma mère m’a emmené pour avoir des leçons de groupe et quelques années plus tard, j’ai commencé à participer à des tournois. J’ai commencé à prendre cela au sérieux assez rapidement et quand j’avais neuf ans je me suis qualifié pour un tournoi en France.

Pouvez-vous nous parler de votre famille ?
Le nom de mon père est Mike et il travaille dans la finance et ma mère s’appelle Julie, et est femme au foyer. Comme je l’ai mentionné précédemment, j’ai une sœur jumelle, Beatrice – elle est plus âgée de six minutes, mais je suis plus grande ! J’ai aussi une sœur cadette, Charlotte, qui a 17 ans et un frère du nom de William qui a 13 ans. Ils sont tous dans le sport et le tennis, mais surtout pour le fun, mon frère jouait beaucoup au tennis, mais, comme tout le monde au Canada, il a attrapé le virus de hockey et maintenant il y joue tout le temps !

Pouvez-vous nous parler de votre staff ?
Je travaille avec Nathalie Tauziat en ce moment et je suis basé au Centre national de tennis à Montréal. Dans le passé, je jouais en Floride au centre de Nick Saviano quand j’avais entre 12 et 15 ans. Cela m’a vraiment, Nick est très bon sur les parties techniques du jeu et il y a tellement de très bons joueurs là-bas. J’en ai aussi profité pour jouer à l’extérieur – il neige tellement au Canada que nous jouons à l’intérieur toute l’année.

Quels sont les points forts de votre jeu ?
J’ai un jeu très agressif et j’aime prendre la balle tôt. J’ai un service assez puissant et j’aime vraiment dominer l’échange grâce à lui. Il y a beaucoup de domaines que j’ai encore besoin d’améliorer et pour le moment je travaille surtout sur la constance, la puissance et le déplacement.

Avez-vous eu une idole de jeunesse ?
Un de mes premiers souvenirs tennistique est la victoire de Maria Sharapova à Wimbledon. Ce match est vraiment gravé dans mon esprit et c’est plutôt cool maintenant de jouer à ses côtés. En même temps, je ne peux pas vraiment l’appeler « idole », parce qu’elle est aussi une rivale et je ne veux pas aller sur le terrain en craignant un de mes adversaires.

Quel a été le meilleur souvenir tennistique jusqu’à présent ?
Gagner Wimbledon juniors. Ce fut une expérience formidable d’être sur le court 1. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait une foule très grande, mais il y avait, je crois, 8.000 personnes, et j’ai été vraiment choqué par le bruit qu’ils faisaient quand nous sommes sortis. J’ai été la première Canadienne à remporter un Grand Chelem en simple à n’importe quel niveau, ce qui est plutôt cool, et il y avait beaucoup d’attention des médias quand je suis rentré.

Qu’aimes-tu faire pour te détendre hors des cours ?
J’aime beaucoup lire, ce qui est bien parce que je passe beaucoup de temps dans les aéroports et à bord des avions et à trainer sans rien faire ! Mon auteur préféré est Agatha Christie, mais j’ai aussi lu beaucoup de livres plus modernes – Récemment, j’ai terminé Girl with the Dragon Tattoo. Je viens d’acheter le nouveau Kindle, et je suis impatiente de télécharger des classiques, comme A Tale of Two Cities et Anna Karenina.

Où en êtes-vous dans vos études ?
Je termine l’école secondaire pour le moment. Je dois étudier par correspondance. J’essaie de faire le maximum quand je suis de retour au Canada, mais parfois ce n’est pas possible et il est très difficile de jongler entre mon travail scolaire mes matchs et les entraînements – après avoir joué un long match je n’ai pas vraiment envie d’ouverture un livre de maths!

Si vous n’étiez pas une joueuse de tennis, que feriez-vous en ce moment ?
Je suis vraiment intéressé par les sciences et les mathématiques, alors peut-être que j’aurais étudié quelque chose comme ça à l’université. J’aurais aimé devenir médecin.

Si vous deviez vous décrire en un mot, quel serait-il ?
Calme.

10 réflexions au sujet de « A la découverte d’Eugenie Bouchard »

  1. NEWSLETTER :

    Azarenka forfait ! Caroline prend sa place ! et donc elle accède directement au deuxième tour ! Elle affrontera si tout va bien la Roumaine Sorana Cirstea ou bien la qualifiée Savchuk.

    Bonne soirée,

    La Webmiss Marina

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s