Le roi Federer triomphe à Madrid !

Roger Federer domine Tomas Berdych en finale à Madrid et s’adjuge son 74e titre, le 4e cette saison. Le Suisse s’impose en trois sets, 3-6 7-5 7-5 et 2h38 de jeu. Il est désormais de nouveau numéro 2 mondial !

« Si tu veux être un bon joueur de terre battue, tu dois être capable de bien jouer sur tous les terrains en terre. C’est notre job de s’adapter à ce qu’on nous propose ». C’est la leçon de la semaine signée Roger Federer. Bien que la surface madrilène ait été extrêmement glissante, le Suisse a su adapter son jeu tout au long du tournoi, tirant avantage de la vitesse du court en pratiquant un tennis ultra offensif. Pas ou peu d’échanges à rallonge mais des aces, des volées, des smatches, des points gagnants à tout-va… Et c’est finalement grâce à ce jeu très offensif que le Tchèque a fait vaciller le Suisse tout au long de ces 2h38 de match. Au final, il n’aura gagné que deux petits points de moins que son adversaire sur l’ensemble de la rencontre. Voilà donc Roger Federer titré pour la 3e fois à Madrid, un record. Le Suisse conquiert aussi son 20e titre en Master 1000, un autre record (partagé avec Rafael Nadal). Et cerise sur le gateau, il retrouvera la place de numéro 2 mondiale demain, qu’il avait perdue en mars 2011, il y a un peu plus d’un an. Une très belle semaine, en bref !

Vous reveniez de six semaines de repos. Comment avez-vous fait pour retrouver aussi vite votre meilleur niveau ?
C’est surprenant pour moi de revenir et de gagner aussitôt. Je m’inquiétais surtout de passer le premier tour, je ne pensais même pas à mon adversaire du 2e tour. J’étais très réaliste en arrivant dans ce tournoi. Même si j’ai toujours bien réussi ici à Madrid. Le 1er tour a été la clé évidemment. Ca m’a permis de rester dans le tournoi en attendant de pouvoir trouver mon rythme, ce que j’ai réussi à faire contre (Richard) Gasquet (en 8e de finale, Ndlr). Il ne faut pas beaucoup plus pour gagner en confiance, d’autant que j’avais très bien joué ces derniers mois. Aujourd’hui, c’était une grande finale, dans des conditions difficiles, contre un bon joueur. C’est une grosse victoire ce soir. Je ne peux pas être plus heureux. Revenir après une pause et gagner aussitôt, c’est le scénario idéal.

Allez-vous jouer à Rome la semaine prochaine ?
Normalement oui. Mais on verra comment je me sens demain et dans les jours à venir. La semaine ici a été difficile. Mon corps est un peu meurtri, après six semaines de repos. Donc je veux juste m’assurer que je prends la bonne décision. J’espère pouvoir jouer. J’irai là-bas demain pour sûr.

Vous parlez de conditions difficiles, faites-vous allusion à la terre battue bleue ?
Un petit peu. Le court était glissant, les conditions étaient rapides. C’était difficile de trouver mon rythme, surtout contre un tel adversaire, qui frappe tellement bien son premier coup. Je savais que ça allait être un match très difficile. J’ai fait trop d’erreurs au début sur mes jeux de service, il en a profité. C’est lui qui dirigeait la manoeuvre. C’était très important pour moi de réagir dans le deuxième set et de trouver mon rythme.

Qu’est-ce que cela signifierait pour vous de redevenir numéro 1 mondial et de battre le record de Pete Sampras ?
Ce serait absolument extraordinaire. J’aurais pu chasser ce record il y a quelques années, mais maintenant je regarde le long terme. Et puis je n’ai pas besoin de battre tous ses records, après tout c’est mon idole (en souriant, Ndlr). Mais la période qui arrive est excitante pour moi. Je joue bien et évidemment je pense pouvoir gagner un Grand Chelem.

Publicités

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s