Interview avec Julia Görges

La joueuse de tennis Julia Görges s’exprime dans une interview pour Welt Online à propos du glamour, du tennis féminin et de ses gouts.

>>>  German Version  <<<

Quels sont vos projets pour cette année ? Sabine Lisicki dit depuis plusieurs années qu’elle veut devenir numéro un mondial…

Je veux m’améliorer de façon à rester dans le top 20 et confirmer la bonne saison passée, et surtout avoir plus de constance. J’ai eu encore trop de passages à vide dans lesquelles je n’ai pas assez bien joué l’an dernier. Devenir numéro un c’est le rêve de tout le monde, mais je n’aime pas jouer avec des nombres. Chacun doit avoir des rêves et Sabine sera en mesure de les réaliser j’espère, mais je préfère penser étape par étape.

La montée en puissance du tennis féminin en Allemagne a surement des effets secondaires utiles: Les attentes sont réparties sur plusieurs épaules.

Plus il y a de bonnes joueuses allemandes, mieux c’est pour tout le monde. Si l’une ne joue pas très bien, les autres sont là. L’attention est répartie sur nous toutes, et en Fed Cup nous avons besoin d’une bonne équipe.

Cette situation implique naturellement le risque d’être remplaçante en Fed Cup … Cette concurrence n’est-elle pas trop écrasante parfois ?

C’est exact, bien sûr, mais je ne vois pas les choses ainsi. En fin de compte c’est notre capitaine qui décide qui joue, il ne s’agit  pas d’une question d’envie personnel mais du succès de l’équipe. En Fed Cup, tout le monde essaie d’aider tout le monde. Que vous jouiez ou non vous êtes toujours un membre de l’équipe. Et c’est ce qui compte pour moi en tout cas. Sinon, nous sommes des athlètes individuels et évidemment tout le monde veut gagner.

Contrairement à d’autres joueuses, vous semblent souvent assez calme, un peu réservé. Tout cela n’est-il qu’une façade ?

Vous ne pouvez pas tromper l’adversaire sur ce que vous ressentez. Ce n’est pas toujours facile, c’est une question de discipline. En fait, je suis plutôt quelqu’un d’émotionnel, mais maintenant je retiens mes émotions négatives, contrairement à il y a quelques années. Je suis impulsive, mais quand je suis assise ici, dans un café, je me repose. Je ne vais pas sauter dans tous les sens ou danser sur les tables.

Danseriez-vous sur les courts comme Andrea Petkovic ?

Non, moi je ne dance ni sur ni en dehors des courts. Il doit déjà se passer beaucoup de choses avant que j’aille en discothèque – ce n’est pas moi. Je suis plutôt la personne qui se tient avec sa boisson, dans un coin, ou assise avec son café en train de se divertir ou discuter avec des amis.

Certaines de vos concurrentes se font remarquer par des apparitions glamour. Ce monde est-il aussi le vôtre?

Je n’ai rien contre de belles photos, si ce n’est pas trop, mais finalement je ne vais gagner aucun match avec le maquillage ou les belles tenues. C’est important d’identifier le sport pour moi.

Vous êtes une grande fan de biathlon. Ole Einar Björndalen ou Roger Federer – lequel est votre préféré ?

Là je peux à peine me décider. Ce qu’a réalisé Björndalen est surdimensionné – je lui tire mon chapeau. Roger était, bien sûr, pendant des années le numéro un incontesté. Sa façon de jouer est exceptionnelle. Les deux sont des champions, avec eux, on peut avoir de vrais modèles/idoles.

Quel est votre type d’homme ? Qui vous intéresse par exemple ?

Je trouve l’acteur Hugh Grant bien (en tant qu’acteurs, son charisme aussi). S’il n’était pas célèbre et que je me heurtais à lui dans la rue, je pense que je ne le remarquerais probablement pas. Comme adolescente j’ai trouvé Lleyton Hewitt (joueur de tennis australien) super – ce qui est toujours le cas aujourd’hui. Comme pack complet Roger pour moi est toutefois le meilleur.

Publicités

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s