Novak Djokovic sacré à New York !!!

Novak-Djokovic-sacre-a-New-York

Au terme d’une lutte absolument incroyable de plus de 4h10, Novak Djokovic remporte son premier US Open aux dépens de Rafael Nadal, réalisant ainsi le petit chelem. Score final de cette finale d’anthologie : 6-2 6-4 6-7[3] 6-1 pour Novak Djokovic.

Dès les premiers échanges, les deux joueurs donnent le ton. Ce sera long, dur et éprouvant. Et si Nadal breake le premier pour mener 2-0, la domination espagnole n’est qu’un feu de paille. Rapidement, Djokovic prend la mesure de son adversaire. Beaucoup plus offensif, Nole dicte le jeu, construisant calmement ses points sans jamais partir à la faute. Nadal gambade 4 mètres derrière sa ligne, joue trop court et paie logiquement l’addition. Encaissant 6 jeux d’affilée, le numéro 2 mondial concède la première manche sur un sévère 6-2.

Sur sa lancée, Djokovic poursuit son entreprise de destruction massive. Telle une machine, le Serbe reste sur sa tactique, acceptant l’échange avant de choisir le moment opportun pour porter l’estocade. A 2-2, Nadal au service, les deux hommes se disputent un jeu pendant plus de seize minutes. Malgré plusieurs balles de 3-2, c’est bien le Majorquin qui cède. Break en poche, Djoko enquille : 3-2, puis 4-2. Pourtant, Rafa revient (4-4), presque contre le cours du jeu, grâce encore une fois à cette incroyable force mentale. Mais Novak, réellement au-dessus, breake immédiatement pour empocher la deuxième manche 6-4.

On en avait déjà plein les mirettes après ces deux grands premiers sets. On n’avait pas encore tout vu, loin de là. Car s’il ne faut retenir qu’une chose de cette finale, c’est peut-être ce troisième set d’anthologie dont les highlights défileront en boucle ces prochains jours.

Grâce à son mental, sa détermination, son refus de la défaite et son physique hors du commun, Rafael Nadal jette toutes ses forces dans la bataille. Ce match, il ne le perdra pas en trois sets. D’autant plus que Djokovic fatigue. Il le sait, il le sent. Les échanges sont monstrueux, le combat atteint son paroxysme. A 6-5, Djokovic sert pour le match. Il passe à deux points de la victoire. Mais Rafa revient et accroche ce set au tie-break (7-3). Mérité, certes. Mais Djokovic ne se démontera pas pour autant.

Car le Serbe reprend petit à petit son souffle physiquement. Et alors que Rafa a tant puisé pour revenir à deux manches à une, le numéro 1 mondial est reparti sur les bases des deux premiers sets. Rapidement, Nole breake. Une fois, puis deux. Le coup de massue est total. Nadal est cuit, à tous les sens du terme. Sur un dernier coup droit gagnant, Novak Djokovic s’effondre. C’est son troisième titre du Grand Chelem cette saison, le premier à l’US Open, le tout à l’issue d’un match qui restera dans les mémoires. Décidément, ce Djokovic est vraiment, vraiment terrific.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Novak Djokovic sacré à New York !!! »

  1. Je me souviens de cette finale avec le niveau de jeu intense qui s’est engagé dès les premiers jeux de la rencontre. La défaite de Nadal a été l’une des plus dure que j’ai eu à digérer, j’ai mis beaucoup de temps pour accepter cette défaite.

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s