Samantha Stosur: « Un sentiment incroyable »

Samantha-Stosur-US-Open-2011-Un-sentiment-incroyable

Samantha Stosur a remporté dimanche soir l’US Open 2011, son premier trophée du Grand Chelem (6-2, 6-3) après une finale perdue à Roland-Garros en 2010. Une victoire étonnamment facile dont l’Australienne revient à peine, le tout contre une adversaire dont elle loue les qualités…

N’est-ce pas un peu incroyable la manière dont ce match s’est joué très vite ?
Oui, j’en suis toujours sans voix. Je ne peux pas vraiment croire que j’ai gagné ce tournoi. J’ai l’impression que jouer comme je l’ai fait procure un sentiment incroyable. Vous espérez et vous voulez toujours être capable de faire cela. Mais le faire vraiment, c’est incroyable.

Avez-vous eu l’impression que le match s’est déroulé plus facilement que vous ne l’aviez anticipé ?
Oh oui, si je pensais pouvoir gagner, je n’ai pas pensé que je serai en mesure de le faire en 6-2, 6-3, ça c’est sûr. Après ce premier set je me suis assise, et je pouvais sentir mon coeur battre à tout rompre. Je me suis dit : « OK, je mène d’un set, j’ai une chance de gagner l’un des deux prochains et donc j’ai une chance« . Les choses vous viennent à l’esprit. Vous ne pouvez pas contrôler vos pensées. Mais vous pouvez contrôler ce que vous en faites. J’ai juste essayé de continuer à jouer chaque jeu, chaque point, et rester sur ma stratégie, sur mes armes, et ne pas laisser une chance passer. Heureusement j’ai réussi à faire cela du début à la fin.

Quels aspects du match ont été décisifs selon vous ?
Eh bien, je pense le fait d’avoir été capable d’aller chercher son service dans le deuxième set. Elle a bien sûr un énorme premier service. Si elle ne passe pas le premier, vous avez quelques chances sur son second. Aujourd’hui j’ai été capable de m’avancer et frapper mon coup favori pratiquement sur chaque et j’ai pu la mettre sous pression chaque fois qu’elle manquait son premier service. Je pense que ça a vraiment compté. Elle a peut-être sentie plus la pression de réussir plus de premiers services et c’est un peu plus difficile. Et sur mon propre service, j’ai eu l’impression que mes pourcentages étaient bons. J’ai placé les coups que je voulais au bon moment et essayé de varier autant que je le pouvais. Elle n’a pas eu beaucoup d’opportunités d’avoir un bon coup sur beaucoup de mes balles. Et dès que j’ai eu l’opportunité de tenter un coup gagnant ou me mettre en place, je l’ai fait. Vous pouvez toujours aller jouer un match avec une stratégie, mais il faut l’exécuter. Aujourd’hui j’ai pu faire cela très bien.

Il y a eu une controverse à propos de la décision arbitrale au début du deuxième set (contre Serena Williams, ndlr). Qu’en pensez-vous ?
Eh bien, je ne sais pas, tout s’est passé tellement vite sur le court, vous essayez juste d’être sur la balle et jouer chaque coup. Je pense que les règles au tennis sont là pour une raison. Elle (l’arbitre) a pris la décision qu’elle pensait être juste.

Serena est venue vous parler à la fin du match, quand vous étiez sur votre chaise. Que vous a-t-elle dit ?
Oui, tout d’un coup elle était à côté de moi, ce qui est inhabituel. C’était super de sa part. Elle m’a demandé comment je me sentais, si j’étais joyeuse, que c’est incroyable et que j’ai vraiment bien joué. J’étais vraiment surprise qu’elle vienne s’asseoir à côté de moi à ce moment là. Je pense que ça montre vraiment quelle belle personne elle est et que c’est une vraie championne de notre sport. D’être capable de faire abstraction du résultat quelques minutes après et venir féliciter son adversaire, j’ai pensé que c’était vraiment classe.

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s