Samantha Stosur crée l’exploit et remporte l’US Open !!!

Stosur-cree-l-exploit-et-remporte-l-US-Open

L’édition de l’US Open semblait promise à Serena Williams en l’absence de Kim Clijsters (double-tenante du titre). Beaucoup plus dévastatrice qu’Irène à New York, l’Américaine démolissait chacune de ses adversaires au fil des tours. Samantha Stosur, réputée pour sa fébrilité mentale dans les grands rendez-vous, devait connaître le même sort. Oui mais voilà, l’Australienne n’est jamais aussi forte que dans la peau de l’outsider et possède un jeu atypique sur le circuit féminin qui lui permet de rivaliser avec les toutes meilleures. Au final Sam Stosur remporte son premier grand chelem à 27 ans sur le score de 6-2 / 6-3 en 1h13 minutes.

Sans crispation aucune, l’Australienne débute son match par le bon bout. Agressive en coup droit, solide en revers, Stosur maîtrise la puissance adverse. Ses montées au filet sont bien exécutées au même titre que ses chips de revers intelligemment posés pour ralentir le jeu. Nullement inquiétée sur son service grâce à ses excellentes premières et ses secondes balles pleines d’effet, l’Australienne se montre tout aussi impressionnante en retour. Elle breake la première, à la surprise générale, pour mener 3-1. Sans se disperser, Stosur poursuit sur les mêmes bases pour empocher cette première manche sur un sévère 6-2. Le court Arthur Ashe et ses 20 000 spectateurs est sans voix, au même titre que l’ensemble des observateurs qui prédisaient une victoire « very easy » de l’Américaine. « J’avoue que je me suis bien plantée, moi qui ne voyais pas comment Serena pourrait être inquiétée » reconnait Amélie Mauresmo sur Eurosport. « Car pour l’instant, Sam réussit le match parfait !« 

Extrêmement gênée par les variations de «Sam» (slices en revers, lifts en coups droit, kicks au service), Williams ne trouvait aucune solution tactique. Breakée d’entrée de deuxième set sur décision arbitrale (pour avoir laché un « come on » rageur alors que l’échange n’était pas encore fini), l’ancienne n°1 mondiale ne devait son sursaut d’orgueil qu’à cet incident au cours duquel elle  insulta copieusement l’arbitre de chaise à qui elle lança un regard noir après chaque point remporté. La foule se révoltait et poussait sa championne, à la limite de l’arrogance vis-à-vis de l’arbitre de chaise, qui lui avait déjà donné un point de pénalité. Passant brièvement en tête (2/1) – Stosur sortant alors momentanément de son match -, Serena ne pouvait cependant pas maintenir ce niveau. Les choses reprenaient alors leur cours normal et Stosur le dessus, concluant sur un énième retour gagnant après 1h13 de jeu sur le score final de 6-2 / 6-3.

La droitière de la Gold Coast a ainsi mis un terme à une disette de plus de 30 ans pour l’Australie, qui attendait une victoire dans le simple dames d’un tournoi majeur depuis le sacre d’Evonne Goolagong Cawley en 1980 à Wimbledon. Stosur disputait sa deuxième finale de Grand Chelem en simple après celle perdue l’an dernier à Roland-Garros face à Francesca Schiavone. Il faut dire que la trajectoire de Samantha Stosur, qui figurera au 7e rang du prochain classement WTA, est peu banale. Professionnelle depuis 1999, elle s’est longtemps contentée de jouer les premiers rôles en double. No 1 mondial dans la spécialité en 2006, elle a d’ailleurs conquis 23 titres dont deux en Grand Chelem (US Open 2005 et Roland-Garros 2006, ainsi que Wimbledon et l’open d’Australie en mixte), alors qu’elle ne compte que trois trophées en simple à son palmarès ! L’Australienne pointait encore au-delà de la 50e place mondial en simple au terme de l’année 2008. Elle prenait conscience de tout son potentiel sur la terre battue de Roland-Garros déjà, se hissant dans le dernier carré en 2009. Une année plus tard, elle atteignait la finale à Paris avec au passage une victoire de prestige acquise de haute lutte (6-2 6-7 8-6) face à… Serena Williams.

Les réactions à chaud :

Serena Williams : « Elle a très bien joué. j’ai tout tenté aujourd’hui mais elle n’a fait que des points gagnants. Il y a 6 mois j’étais à l’hôpital, alors être ici en finale, c’est déjà très beau. »

Sam Stosur : « J’ai commencé à jouer des tournois du Grand Chelem il y a dix ans, j’espérais en arriver là un jour. Je ne sais pas quoi dire, je veux remercier tout le monde, tous mes fans en Australie qui m’ont regardée ainsi que mes amis et ma famille qui me soutiennent en permanence. »

Réactions de Samantha Stosur :

« Je suis sans voix. Je n’arrive pas à croire que j’ai gagné ce tournoi. Venir sur le court et jouer de la façon dont j’ai jouée me procure simplement un sentiment incroyable. On rêve toujours et on veut être capable de ça, mais en fait, c’est incroyable ! »

« J’ ai déjà joué des matches où j’ étais sur un nuage et je ne pouvais simplement pas rater. Mais de le faire dans de telles circonstances, dans une finale comme ça contre Serena, ça, c’ est sans aucun doute l’ un des meilleurs jours de ma carrière. Cette victoire est incroyable, a déclaré l’Australienne. Mon objectif, mon rêve depuis le début a toujours été de gagner un tournoi du Grand Chelem. (Quand Serena est venue lui parler après le match) Soudain, je me suis retournée et elle était là, près de moi, ce qui est inhabituel. Elle a été super en fait. Elle ma dit: « comment tu te sens? Es-tu très excitée? ». J’ai été surprise de la voir là, assise à côté de moi. C’est la preuve quelle est quelqu’un de très sympa, et une vraie championne. »

Poster un commentaire (adresse e-mail non obligatoire)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s